Controverse : Mohammed VI récompensé par une « Ellis Island Medal of Honor » pour sa politique migratoire

Le roi du Maroc, Mohammed VI, ainsi que plusieurs autres personnalités du monde des affaires ou de la politique, ont reçu l’Ellis Island Medal of Honor, un prix américain pour ceux qui ont consacré une partie de leur vie à la défense de la liberté et de la tolérance.

Parmi les récipiendaires de la médaille qui est décernée depuis 1986, figurent sept présidents des États-Unis, plusieurs dirigeants mondiaux, des lauréats de prix Nobel et de nombreux dirigeants de l’industrie, de représentants de l’éducation, des arts, du monde du sports ainsi que de simples citoyens.

Parrainée par la Ellis Island Honors Society (EIHS), la médaille d’honneur d’Ellis Island incarne l’esprit de l’Amérique dans son hommage à la tolérance, à la fraternité, à la diversité et au patriotisme.

Le roi Mohammed VI est récompensé en tant que représentant d’une politique d’immigration humaine du Maroc qui a fait du Royaume une terre d’immigration. L’Agence Marocaine de Presse explique que « Le Maroc, à son tour, devenu terre d’immigration se distingue par une politique migratoire humaniste initiée par SM Le Roi puisant dans la tradition d’ouverture et le principe du multiculturalisme sans cesse prônés par le Souverain. Outre des personnalités américaines, des leaders mondiaux, dont des lauréats du Prix Nobel et de grands noms du monde académique, des arts, de l’industrie, et du sport, ont reçu cette médaille ».

Une récompense qui arrive dans une contexte ou, au contraire, le Royaume du Maroc est montré du doigt par les organisations non gouvernementales pour sa politique de répression des migrants.

Parmi les autres personnes récompensées cette années, on notera le président du Ritz-Carlton Herve Humler, Muhtar Kent, ancien PDG de Coca-Cola ou encore le directeur de la communication d’Universal Music Group, Will Tanous.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.