Copa América : l’Argentine au bord de l’élimination, la Colombie qualifiée

Cette nuit ont eu lieu deux nouveaux matches du groupe B : Colombie-Qatar et Argentine-Paraguay. Leaders de leur poule, les Cafeteros ont du disposer des surprenants Qataris. En revanche, l’Albiceleste a encore une fois été triste à voir, mais a évité le pire de justesse.
L’Argentine est au bord de l’élimination. Battue 2 buts à 0 par la Colombie lors de son premier match de la Copa América, la bande de Scaloni ne s’est pas franchement rassurée cette nuit contre le Paraguay. Une Argentine sans grande idée, sans inspiration, et surtout pénalisée par son inexpérience selon Clarin. En effet, les médias locaux n’ont pas manqué d’indiquer que 9 des 11 titulaires d’hier soir comptaient chacun moins de 20 sélections, dont 5 n’en avaient même pas 10. Une critique toutefois un peu forcée puisqu’il avait été demandé au sélectionneur national d’amorcer un processus de renouvellement des cadres au sein de l’Albiceleste.

D’ailleurs, l’excuse du manque de poids au compteur des sélections a rapidement été effacée par le niveau indigent des coéquipiers de Lionel Messi, incapables de jouer ensemble, de trouver du liant. Ce dernier finira peut-être par se dire qu’il est définitivement maudit en sélection tant son inefficacité d’hier démontre qu’il n’est pas le même leader qu’au Barça. Pour preuve, la seule « grosse » action des Argentins en première période a été un seul tir sans grand danger d’une Pulga enfermée dans son couloir droit. Pas assez pour éviter de tomber dans le piège. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé juste avant la pause quand les Paraguayens ont profité du manque d’impact et de l’attentisme général pour obtenir et transformer un penalty par Richard Sanchez (0-1, 37e).

L’Argentine dernière de son groupe
Il a finalement fallu l’intervention du VAR pour que l’Argentine inoffensive réussisse à recoller au score après une main de Piris dans la surface paraguayenne. Une sanction transformée par Messi (1-1, 57e). De quoi lancer enfin une Albiceleste où plusieurs cadres (Agüero, Di Maria) avaient été mis sur le banc après la déroute contre la Colombie ? Non. Ça aurait même pu être pire. Quelques minutes plus tard, Nicolas Otamendi signait une faute grossière sur Derlis González. Troisième penalty accordé du match. Mais cette fois, Franco Armani a su sauver les siens en stoppant la tentative de Gonzalez (62e). Un coup de VAR et une parade inespérée ont donc permis aux Argentins de s’en sortir avec le point du match nul (1-1). Inquiétant pour la suite puisque tout va se jouer lors de l’ultime journée de la phase de poules face au Qatar.

Une formalité sur le papier serait-on tenté de dire. Sauf que le petit état pétrolier, invité à cette Copa América, montre un visage loin d’être inintéressant depuis le début de la compétition. En effet, après avoir réussi l’exploit d’arracher un nul face au Paraguay, les hommes de Felix Sanchez ne se sont inclinés qu’en toute fin de match contre la Colombie (but à la 86e de Duvan Zapata). Un succès heureux d’ailleurs pour les Cafeteros qui ont validé leur ticket pour la suite du tournoi. Première avec 6 unités, la Colombie devance le Paraguay (2 pts), le Qatar (1 pt) et l’Argentine (1pt), bonne dernière de son groupe. Vous l’avez compris, les Argentins devront donc s’imposer face au Qatar et espérer que la Colombie, déjà qualifiée, face le travail contre le Paraguay pour s’éviter un nouveau fiasco sur la scène internationale.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok