Copa America : le Pérou crée la surprise et élimine l’Uruguay

Il ne restait plus qu’une place à prendre. Pour l’ultime rendez-vous des quarts de finale de la Copa America, l’Uruguay et Pérou s’affrontaient avec l’ambition de rejoindre le dernier carré. Comme deux des précédentes confrontations de la compétition, tout s’est joué aux tirs au but. C’est finalement le Pérou qui défiera le Chili au prochain tour !
Sortie vainqueur et invaincue de son groupe avec un petit point de plus que le Chili, l’Uruguay conservait un onze de départ traditionnel. Oscar Tabarez comptait notamment sur son attaque de feu emmenée par Luis Suarez et Edinson Cavani, auteurs de quatre buts à eux deux depuis le début de la compétition. Le Pérou, de son côté, optait pour un 4-3-3 et se passait de Miguel Araujo dans l’axe de la défense, remplacé par Carlos Zambrano après la lourde défaite des Incas face au Brésil (0-5). Un souvenir proche qui conditionnait le début de match des hommes de Ricardo Gareca, prudents face à des Uruguayens qui tentaient de les surprendre une première fois par l’intermédiaire de Luis Suarez dont le centre ne trouvait pas preneur (5e), pas plus que celui de Nahitan Nández un peu plus tard (8e). Au terme d’un premier quart d’heure soporifique, l’attaquant du FC Barcelone était le premier à s’offrir une action chaude. Federico Valverde centrait et déposait le ballon sur la tête de son numéro 9 qui, en déséquilibre, ne parvenait pas à accrocher le cadre (15e).

La seule frayeur dans la surface péruvienne intervenait sur une accélération de Luis Suarez, dont la frappe détournée par Pedro Gallese terminait sa course dans les pieds d’Edinson Cavani qui réussissait l’exploit de manquer le cadre vide (24e). Heureusement pour le Parisien, son coéquipier était finalement signalé hors-jeu au départ de l’action, un coup de sifflet qui venait faire oublier l’énorme raté de l’attaquant de 32 ans. L’Uruguay pensait ensuite ouvrir le score grâce à Giorgian De Arrascaeta, mais son but était invalidé pour une nouvelle position illicite, cette fois de Nahitan Nández (29e). La Blanquirroja cherchait à réagir. Trouvé dans le dos de la défense, Paolo Guerrero s’écroulait dans la surface après un duel avec José Maria Gimenez. Un contact régulier pour l’arbitre de la rencontre qui ne désignait pas le point de penalty. Plus en jambes malgré cette petite frayeur, les Uruguayens se procuraient une nouvelle occasion, mais Edinson Cavani se heurtait cette fois au portier péruvien qui s’imposait sur sa frappe au ras du sol (37e). La Celeste devait tout de même son salut à José Maria Gimenez, qui revenait bien dans les pieds d’un Paolo Guerrero bien placé pour débloquer la situation (44e). Sous une pluie battante, Wilton Pereira Sampaio sifflait la pause sur ce score nul et vierge (0-0).

Une histoire de hors-jeu
La météo s’était calmée au retour des vestiaires, le jeu produit lui, restait peu séduisant. Servi par Luis Suarez, Diego Godin manquait une nouvelle fois le cadre. Le défenseur, toujours sans club, ne permettait pas à l’Uruguay d’ouvrir logiquement le score (58e). Edinson Cavani pensait enfin y arriver, mais si sa petite frappe piquée finissait sa course au fond des filets, un hors-jeu de quelques centimètres venait anéantir sa célébration (59e). La Celeste s’installait devant la surface des Incas, mais faisait les frais du jamais deux sans trois. Après avoir vu deux de leurs buts être refusés, les hommes d’Oscar Tabarez pensaient (encore) ouvrir le score, mais Luis Suarez était sanctionné d’un énième hors-jeu, avéré, mais très limite. Apathiques jusque-là, les Péruviens en profitaient pour causer quelques sueurs froides à leurs adversaires incapables de se mettre à l’abri. Miguel Trauco débordait, mais son centre était contré par Federico Valverde, bien revenu (79e).

Les tribunes, décidément peu garnies, tombaient dans un sommeil lourd. Alors que le 0-0 n’arrangeait pas les affaires des Uruguayens, celui-ci faisait déjà le bonheur du Pérou qui ne se privait pas de gagner du temps à l’image du malicieux Yoshimar Yotún (89e). Même Luis Suarez ne parvenait pas à inverser le sort (90e+2) d’une rencontre destinée à se conclure sur une séance de tirs au but. Celle-ci commençait d’ailleurs mal pour le Blaugrana qui catapultait son penalty sur Pedro Gallese. Seul joueur à se rater dans cette séance (4-5), il propulsait malgré lui le Pérou en demi-finales de la Copa America à la surprise générale. Christian Cueva et les siens défieront le Chili dans la nuit de mercredi à jeudi pour s’offrir un billet pour le Maracanã qui accueillera la finale de la compétition le 7 juillet prochain.

Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.