Son copain lui fait l’amour pour mieux pratiquer l’avortement

Khadiadtiatou Mbow, âgée de 20 ans et son copain Emile Texeira risquent de passer deux mois en prison pour avortement clandestin estimé à trois mois de grossesse.

 En effet, après la fête de Tabaski, suite à un rapport sexuel que Khadidiatou Mbow avait entretenu avec son copain Cheikh Philippe Émile Texeira, elle avait senti qu’ elle pourrait tomber enceinte. Sur ce, elle s’est rendue au poste de santé des HLM Fass pour faire un test de grossesse qui s’est avéré positif. Au retour, elle s’en est ouverte à son copain Emile Texeira , et ils ont décidé de mettre à terme à cette grossesse. Le mercredi 13/09/2017, Émile lui a apporté une tablette contenant 8 à 10 comprimés. Elle en a bu 2 et mis 2 autres dans son vagin.

Avant l’usage de ces médicaments, Émile lui avait proposé de coucher ensemble ce qui va permettre l’ouverture du vagin et par la suite faciliter l’entrée des dits médicaments. Après prise, elle a eu des maux de ventre et elle saignait aussi du bas. Elle s’est par la suite rendue aux toilettes et a perdu connaissance. C’est sur ces entrefaites, qu’elle a été évacuée d’urgence au centre hospitalier Gaspard Camara. Une fois dans cette structure sanitaire, le gynécologue nommé Saïdou Diallo lui a fait passer un examen clinique appelé métrorragie. Et celui-ci a permis de ramener un placenta en entier sans fœtus. Sur le coup, le médecin a ordonné à l’accompagnante de ramener le fœtus laissé à la maison. Et l’examen de ce dernier a permis de constater un fœtus sans vie pesant 180g. Ce qui conclut à un avortement estimé à 3 mois de grossesse. Mis au courant, les policiers l’ont arrêtée.

A l’enquête, Khadidiatou née en 97 et élève et domiciliée aux HLM Fass a reconnu les faits déclarant avoir utilisé 4 comprimés appelée Cytotec que son petit ami Émile lui aurait remis à l’effet de mettre fin à la grossesse qu’elle portait et dont il est l’auteur. Émile Texeira né en 98 à Dakar, domicilié à la zone B et élève en classe de première au lycée Les Pédagogues, employé temporaire à l’ADS comme bagagiste, avoue avoir acheté les médicaments au marché noir de Keur Serigne Bi à 20 mille francs.

Pour le Procureur, les faits étant constants, il a demandé au Tribunal de les condamner à 2 mois ferme après les avoir déclaré coupables.
Ils ont finalement pris 1 mois de prison ferme chacun…

commentaires
Loading...