Corruption passive : Lamine Diack encore mis en examen

Alors que le Parquet national financier (PNF) a demandé un procès contre lui, Lamine Diack est secoué par une autre affaire de corruption.

Selon Libération, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) et le patron du groupe de médias qatari BeIn, Yousef Al-Obaidly, sont mis en examen, fin mars, dans l’enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d’athlétisme de 2017 et 2019.

Les magistrats s’interrogent sur deux versements de 3,5 millions de dollars, à l’automne 2011, par la société Oryx Qatar Sports Investment, au profit d’une société de marketing sportif dirigée par Papa Massata Diack. Les juges cherchent à déterminer si, en contrepartie, Lamine Diack a œuvré au report des dates d’organisation des Mondiaux d’Athlétisme, en raison des conditions météo, et influencé le vote de membres de l’Iaaf en faveur du Qatar, lit-on sur Seneweb.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.