Côte d’Ivoire: un proche de Guillaume Soro finalement écroué pour «complot»

En Côte d’Ivoire, Souleymane Kamaraté Koné, dit « Soul to Soul », directeur de cabinet de l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, a été mis en examen ce lundi soir 9 octobre dans le cadre de l’enquête sur les caches d’armes, découvertes le 11 mai dernier lors de la mutinerie à Bouaké. Il a été écroué pour « complot », a annoncé le procureur de la République Richard-Christophe Adou.

ANNONCE

Souleymane Kamaraté Koné, surnommé par ses poches « Soul to Soul », est le responsable du protocole de Guillaume Soro, l’actuel président de l’Assemblée nationale. Il est aussi celui chez qui, à Bouaké, une gigantesque cache d’armes avait été découverte le 11 mai dernier, au plus fort des mutineries du printemps.

« Six tonnes d’armes », a annoncé le procureur de la République, Richard-Christophe Adou, parmi lesquelles des lance-roquettes, des mitrailleuses lourdes, des mortiers et toutes sortes d’explosifs. Un inventaire incroyable. Surtout quand on sait que depuis le processus de désarmement et de réinsertion des ex-combattants, toutes les armes en circulation illégale devaient être remises aux forces de l’ordre.

Le propre directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale était, par conséquent, dans la plus parfaite illégalité. Celui-ci a donc été mis en examen et placé en détention ce lundi soir. Une cache d’armes dans la villa de « Soul to Soul », une pierre dans le jardin de Guillaume Soro.

commentaires
Loading...