Coupe de France, PSG : la sanction de Neymar est tombée !

Pointé du doigt après avoir eu une altercation avec un pseudo supporter dans les tribunes du Stade de France en marge de la finale de Coupe de France, Neymar risquait gros. Après avoir ouvert le dossier il y a quelques jours, la commission de discipline de la FFF vient de rendre son verdict.

Le Paris Saint-Germain pouvait craindre le pire. Le 27 avril dernier, le club de la capitale a vécu une soirée plus que difficile. Battu en finale de Coupe de France par le Stade Rennais (2-2, 5 tab 6) alors qu’il menait 2-0, le champion de France en titre a également vu son joueur vedette, Neymar, avoir une altercation avec un individu qui a relayé la scène sur les réseaux sociaux. Une vidéo qui a d’ailleurs valu de nombreuses critiques à l’international auriverde dans son pays.

Côté parisien, une grosse sanction était donc à prévoir, quand on sait que la commission de discipline de la FFF se montre généralement plus sévère que la Ligue. Cependant, les derniers éléments apportés au dossier par les Rouge-et-Bleu laissaient entendre que ce pseudo supporter était loin d’être sans reproche. De quoi espérer une sanction moins dure. D’ailleurs, pour éviter d’envenimer les débats, Paris a sciemment choisi la tactique du silence médiatique en France.

Un choix qui a été plutôt judicieux. La FFF vient en effet de rendre son verdict. Neymar est ainsi suspendu pour trois matches à compter du lundi 13 mai. Le Brésilien pourra donc être aligné demain contre Angers. En revanche, il sera donc indisponible pour les rencontres face à Dijon (qui verra le retour de Kylian Mbappé) et Reims. Ainsi que pour le premier match officiel de la saison 2018/2019, à savoir le Trophée des Champions face à Rennes.

Communiqué de la FFF :

« La Commission fédérale de discipline s’est réunie le jeudi 9 mai 2019 pour clore le dossier relatif aux incidents survenus lors de la finale de la Coupe de France du 27 avril 2019 et a pris les décisions suivantes :

– Neymar : 3 matches de suspension ferme et 2 matches avec sursis, à compter du lundi 13 mai 2019 ;
– Stade Rennais : 23 000 € d’amende pour utilisation d’engins pyrotechniques ;
– Paris SG : 35 000 € d’amende pour utilisation d’engins pyrotechniques et laser. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok