Crash d’Ethiopian Airlines : L’incroyable histoire de cet homme qui a échappé au drame

Ahmed Khalid a échappé par miracle au crash du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines. Le jeune homme devait être à bord de cet avion mais il a raté sa correspondance.

Un retard à Dubaï lui a toutefois fait rater l’avion d’Ethiopian Airlines, et il a donc dû attendre une autre correspondance.

«Mon vol était de Dubaï à Addis Abeba, puis je prenais celui pour Nairobi. Mais à cause du retard à Dubaï j’ai raté le premier vol. On m’a dit alors d’attendre le deuxième vol à 11heures.», a déclaré Ahmed Khalid à la chaîne de télévision canadienne Global News.

C’est lorsqu’il était en vol qu’il a appris que l’appareil dans lequel il aurait dû se trouver s’était écrasé.

Crash d’Ethiopian Airlines : L’incroyable histoire de cet homme qui a échappé au drame

Khalid se souvient des moments où la nouvelle de l’accident s’est répandue : « Les gens demandaient au personnel ce qui se passait. Ils allaient et venaient mais ne répondaient pas. C’est par les téléphones portables qu’on a appris que l’avion s’était écrasé six minutes après le décollage ».

Le Boeing 737 à destination de Nairobi qui s’est écrasé tôt dimanche transportait 149 passagers et huit membres d’équipage. Il n’y a eu aucun survivant.

Selon le PDG d’Ethiopian Airlines, le pilote a fait part de «difficultés» peu après le décollage et il a demandé à rentrer sur Addis.

«Le pilote a mentionné qu’il avait des difficultés et qu’il voulait rentrer» et «il a eu l’autorisation» de faire demi-tour et de repartir vers Addis Abeba, a expliqué M. GebreMariam.

Les enquêteurs éthiopiens et américains mèneront l’enquête de concert, a assuré le PDG de la compagnie.

La liste des morts publiée par Ethiopian Airlines comprenait des passagers en provenance de Chine, des États-Unis, d’Arabie saoudite, du Népal, d’Israël, d’Inde et de Somalie. Le Kenya a perdu 32 citoyens. Canada, 18 ans. Plusieurs pays, dont les États-Unis, ont perdu au moins quatre personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok