Crise d`asthme: la reconnaître et bien réagir

Parce qu’identifier les signes d’une crise d’asthme et agir en conséquence peut sauver une vie. L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des bronches. Elle se manifeste par crises. L’asthmatique éprouve alors des difficultés à respirer, s’essouffle, a une respiration sifflante. Ce phénomène s’explique par l’obstruction partielle et variable des bronches.

Cette obstruction est, heureusement, réversible dans le temps. Chaque asthmatique peut avoir un jour « une crise d’asthme » aiguë grave. On vous explique comment reconnaître les signes et réagir correctement.

Symptômes

Toux, sifflement, respiration difficile et rapide, sensation d’oppression, sueurs, tirages (les tissus de la cage thoracique sont anormalement tirés vers l’intérieur de la cage thoracique lors de l’inspiration), essoufflement, fatigue, transpiration, difficulté à finir ses phrases,… Tous ces symptômes doivent vous alerter.

Facteurs favorisants et prévention

Certains facteurs sont connus pour augmenter le risque de crise d’asthme chez les asthmatiques: le tabagisme (même passif!), la pollution, les aérosols (vaporisateurs sous pression), la poussière, les poils d’animaux, la mauvaise utilisation du traitement de fond contre l’asthme,… Les éviter, c’est prévenir la crise d’asthme!

Bon réflexe

Bien réagir lors d’une crise d’asthme est primordial pour la personne asthmatique. Essayer de se calmer (ou de rassurer la personne) et s’asseoir (ou faire asseoir la personne) sont les premiers réflexes à adopter. Eprouver des difficultés à respirer est une situation très angoissante et le stress ne fait qu’empirer les choses.

Ensuite, tout dépendra de la gravité de la crise. Les crises « habituelles » durent moins d’un jour et surviennent surtout à l’effort et en fin de nuit. Elles sont calmées grâce au traitement de crise (bronchodilatateur en aérosol) que possède la personne asthmatique. Si la crise est « inhabituelle » et que des symptômes comme un essoufflement au repos, des lèvres ou des doigts bleus, une difficulté à respirer, à tousser ou à finir des phrases, une transpiration excessive, une fatigue intense apparaissent ou si l’emploi du traitement de crise n’améliore pas la situation.

Un suivi régulier

L’asthme est une maladie qui nécessite un suivi régulier chez votre médecin. N’hésitez pas à consulter si vous êtes gênés par votre asthme dans la vie quotidienne, si vous avez des crises plusieurs fois par semaine, si votre asthme vous réveille la nuit ou si vous avez recours de nombreuses fois à votre traitement de crise.

Source: 7sur7.be

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok