« Culture générale » de Macky : l’Apr sort de sa « CAVE » pour répondre à Serigne Mansour Sy

Profitant d’un contexte national lourdement chargé au plan émotionnel, Mansour SY DJAMIL débite une billevesée expressive d’une oraison politique funèbre  pour un homme dont la percée politique en 2009, le présentait comme un brillant sujet politique, promis à la plus belle des perspectives. Hélas, on ne tardera pas à se rendre compte que  si  MANSOUR SY DJAMIL avait l’éclat du verre, il en avait, également, la fragilité !

Dans l’entretien qu’il a accordé à la Presse, cet individu, tel un matamore, ou plutôt un forban de première classe, communique un discours ubuesque dans lequel, se liguent prétentions indues, faiblesses politiques majeures et mensonges éhontés. Commentaire des sornettes avancées :

Discours étriqué d’un « NERON – CENSEUR», fossilisé et jaloux
C’est  par une grossière sentence, que l’ex – Marabout, si tant est qu’il a été Marabout dans sa vie, commence ses philippiques : « Macky Sall n’est pas intellectuellement outillé, eu égard aux erreurs qu’il fait ».

Cette phrase, à elle seule, suffit pour identifier le personnage. A travers cette posture rappelant les  Censeurs retors et papelards de la Rome Antique, Mansour SY DJAMIL  se présente comme un « démiurge » distribuant satisfecit ou blâme aux Acteurs Politiques, sur la base d’un imperium intellectuel qu’il s’auto – attribue. AH OUI ! Zorro est un crack, un cérébral hors – pair, ou plutôt hors – normes. Intellectuel accompli, aux cimes du Savoir – Savant, parce que pur produit des plus grandes Universités du monde, ayant publié des livres et articles de référence dans les plus prestigieuses Revues scientifiques, il peut se prévaloir d’un statut particulier. Celui – là même qui l’autorise à jauger et à juger  du niveau intellectuel des uns et des autres !! Il se veut, se pense « PRIVAT DOCEN », celui qui sait Tout, en Tout et pour Tout, à l’image du fameux DÜHRING que Frederich ENGELS raillait dans un livre fort célèbre.

Certainement, ZORRO SY n’a absolument rien de ce que nous venons de poser comme exigences projetant le véritable intellectuel dans l’espace public. Ses propos ne sont que des éléments spécieux agités, sous des oripeaux d’une vulgate pseudo – révolutionnaire éculée et rangée dans les tiroirs de l’Histoire.

C’est vrai que pour quelqu’un qui fêtait le 50ème Anniversaire de Mai 68, il ne s’agit point d’un Sisyphe fatigué, mais d’un vétéran du militantisme romantique, d’un looser de la vieille garde politicienne, rompu aux généralités factices et aux caractérisations faciles.

Ce discours évanescent ne peut plus prospérer, depuis l’épuisement des formes traditionnelles de gestion de la chose politique.

Parce que l’Horizon a toujours été devant et que Zorro SY a les yeux rivés sur le rétroviseur, il lui est impossible de s’adapter aux exigences de la modernité politique. Dire que Macky Sall « n’est pas intellectuellement outillé », c’est tout, sauf la vérité, à moins que l’on établisse une définition autre que celle étymologiquement retenue et objectivement déroulée. Sous ce rapport, nous refusons d’étaler des Diplômes ou des trajectoires attestant, de manière irréfutable, de la dimension authentiquement intellectuelle du Président Macky Sall. Ce que nous voulons, c’est la démonstration de l’inanité du discours crasseux, inepte et prétentieux d’un boutefeu qui étale sa jactance infecte se nourrissant de fumeuses galéjades. ZORRO SY est le prototype achevé du loufiat et du faquin en politique ! C’est sûr ! Il l’est davantage quand il associe sa sentence avec « les erreurs que fait » le Président de la République. Quelles erreurs ? Mystère et boule de gomme !

Pourtant le « non – outillé intellectuellement » restera dans l’Histoire Politique du Sénégal, comme celui qui a élaboré un véritable condensé Programmatique de Gouvernance, qu’est le « YOONU YOKKUTE». C’est lui qui, également, a vaincu l’engeance, dont ZORRO SY est l’un des plus grands Représentants, qui se voulait dépositaire et garante de la parole et de la pratique politiques agréant l’écrasante majorité de nos populations. Aigri et rongé par la rancœur, la jalousie et abattu par l’érosion continue de son équation politique personnelle, ZORRO SY, sans retenue aucune, fonce droit vers les caniveaux !!!

Dans sa quête subjectiviste, tant nauséabonde que vaine,  de liquidation politique de Macky Sall, ZORRO SY lance l’attaque « ad hominem» dans une condescendance paternaliste indigne. Il ose soutenir que Macky Sall « n’est pas mûr en tant qu’être humain ». Propos discourtois et malveillants, même s’ils viennent d’un Proconsul politique d’un autre Age ! Oui, Macky Sall n’a pas fait et ne pouvait pas faire Mai 68. Oui, Macky Sall est né après les Indépendances. Mais, ses exceptionnelles qualités, son moral à toute épreuve, sa bravoure et son audace combattante, ont forgé sa stature, en plus de ses Valeurs morales intrinsèques !

C’est cela, en très grande partie, qui explique sa fulgurante ascension politique et l’adhésion de l’immense majorité de nos Compatriotes à sa personne et à sa politique. ZORRO, le « mature », le « Marabout » issu d’une prestigieuse Famille religieuse, le « révolutionnaire », « l’immense intellectuel », peut – il en dire et en faire autant ?

Que valent alors, ses psalmodies et ses déclamations proprement ridicules ? Rien, absolument Rien !

2.      Le « Procurator » et charlatan politique jouant à « DEMOLITION MAN »

La croisade anti – Macky enclenchée par ZORRO SY, prend une tournure majeure lorsqu’elle aborde sa phase d’accusation directe, en des termes d’une rare brutalité.

Pour « SY – la Science infuse», Macky Sall « n’a pas beaucoup lu ». Oui,  il peut en témoigner sur le Coran, surtout qu’il l’accompagne depuis le berceau, maîtrise sa trajectoire de vie dans se moindres secrets !

Nul besoin de s’attarder, outre – mesure, sur ces propos loufoques, grotesques,  mensongers et d’une extrême légèreté.  C’est cette flagornerie intellectuelle, doublée d’une véritable forfaiture morale, qui pousse ZORRO, à affirmer, sans sourciller, sans même un fragment d’argument, que «  Macky Sall ne connaît pas l’Histoire de son pays et celle de son continent ».  De ZORRO SY, nous n’avons jamais lu un Traité d’Histoire ou recensé une production, par lui réalisés, portant sur l’Histoire de notre pays et celle de l’Afrique ! Nous ne lui reconnaissons aucune légitimité intellectuelle dans ce Département du Savoir l’autorisant à déclencher une pareille agression. Ainsi, ZORRO SY est dans le délire halluciné, dans la fabulation plate et insipide, que seule la haine nourrit ! Le nombrilisme qui innerve ses prises de position, l’amène à vouloir écorner jusqu’à ses confins extrêmes, celui qui, à ses yeux, n’aurait jamais du être à cette place envieuse que seuls des Seigneurs de la Pensée, anciens parmi les plus anciens membres de la Vieille Gauche, sont en droit d’occuper. Il fulmine, maugrée et même beugle de temps en temps, pour faire mal. Oui, faire mal à Macky Sall « qui n’a pas de Culture Générale et qui, s’il l’a, elle lui a  permis seulement, d’avoir le Bac ». Propos gratuits, insultants et d’une insoutenable ignominie ! Sans doute aucun, ZORRO SY s’apprête à animer une émission de « Questions Pour un Champion » pour tester et témoigner du niveau de Culture Générale d’un Homme politique !!

Plus bas que terre, et même ayant touché le fond de l’indignité morale, il continue de gratter !! ZORRO SY  ne connaît pas bien Macky Sall pour pouvoir débiter des propos aussi saugrenus, de sortir une logorrhée d’une méchanceté aussi bestiale.

Discuter de la problématique de la Culture Générale de quelqu’un et en faire la base de l’obtention du Bac, mais qui ne permettrait pas d’être un Président de la République, d’être adoubé par le reste du monde, sous de multiples formes, incluant les sphères du monde intellectuel, c’est une approche nouvellement établie par ZORRO SY !!

A l’approche de la décisive Présidentielle de Février 2019, ZORRO SY use de la « Stratégie de la Meute». Il dégaine, tire et tirera encore sur Macky Sall, comme tant d’autres de son acabit, dans le seul but d’écorner l’image de celui – ci dans les consciences populaires. Mais, il se trompe. Il se trompe même,  lourdement.

Car, les Sénégalais n’ont pas attendu et entendu BECKETT pour savoir que « Le Bulletin de Vote ne se mange pas». Ils savent, surtout, que Jean – Luc GODARD que nous avons convoqué en supra, n’est que le clone  d’un guignol politique d’une tragique arrogance: MANSOUR SY DJAMIL !

LA CELLULE D’APPUI A LA VEILLE STRATEGIQUE (CAVE) DE L’APR

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok