Dakar : j’ai reçu l’appel d’une dame qui m’a invité à l’hôtel . Elle m’a proposé 30.000 F pour une partie de plaisir» » ma défaral ko lou nekh tai yague »

Pour prostitution et diffusion d’images obscènes, l’employé de Auchan Alioune et les deux étudiants, Cheikhou et Baba , ont été condamnés chacun à 2 ans de prison assortis du sursis. Ils ont comparu hier devant la barre des flagrants délits de Dakar, où chacun a donné sa version des faits.

Le site de rencontre nexna a encore fait des victimes. Il s’agit de Baba , Alioune et Cheikhou . Ils s’étaient inscrits sur cette plateforme par curiosité. Hélas, c’est cette curiosité qui leur a valu leur comparution devant dame justice. Pour les mettre hors d’état de nuire, une policière les a appelés au téléphone et invités dans un hôtel pour une partie de jambes en l’air rémunérée. Ne se doutant de rien, ces trois jeunes garçons se sont rendus au lieu de rendez-vous. Hélas, à leur grande surprise, c’étaient des policiers qui les avaient accueillis au lieu de jeunes filles. C’est ainsi qu’ils ont été interpellés et déférés au parquet pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et défaut de carnet sanitaire. Devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, où ils comparaissaient hier, Baba et Cheikhou ont reconnu les faits qui leur sont reprochés, là où Alioune les a contestés.

Cheikhou avait écrit sur le site nexna: «je suis beau, j’ai de l’expérience et je suis respectueux. Faites-moi signe»

Âgé de 22 ans, l’étudiant en informatique développement Web Cheikhou a confié : «j’ai posté mon numéro dans le site de rencontre nexna. J’y ai également posté une photo d’un homme au torse nu. C’est par curiosité que je me suis inscrit dans ce site de rencontre. Quelque temps après, j’ai reçu l’appel d’une dame qui m’a invité à l’hôtel Al Barka. Elle m’a proposé 30.000 F pour une partie de plaisir». De plus, l’enquête a révélé que pour appâter plusieurs cibles, le jeune homme avait posté ce message sur son profil : «je suis beau, j’ai de l’expérience et je suis respectueux. Faites-moi signe».

Baba avait écrit : «je suis un homme très courtois. B… de femmes matures»

Âgé de 24 ans, l’étudiant en management Baba , à son tour, avait posté : «je suis un homme très courtois. B… de femmes matures». Sur la photo publiée, il conteste son caractère obscène d’une voix inaudible. A son tour, Baby dira : «quand la dame m’a appelé, elle m’avait dit que ça ne sera pas long. Elle m’a proposé 20.000 F. Et je suis allé la rencontrer par simple curiosité à l’hôtel Al Barka. Je ne pratique pas la prostitution. Je voulais juste savoir si ce genre de pratiques existaient vraiment», s’est-il défendu.

Alioune nie tout

Niant les accusations portées à son encontre, l’employé de Auchan âgé de 28 ans, Alioune , qui porte des lunettes de correction, a déclaré face au juge : «à mon réveil, j’ai vu plusieurs appels en absence. Quand j’ai appelé ce numéro, il s’est avéré que c’était une dame à l’autre bout du fil. Elle m’a donné rendez-vous à la rue Vincens en face de la Senelec. Sur place, après salutations, l’individu qui accompagnait la dame a tiré mes vêtements et m’a fait savoir que c’est la police», dit-il. Concernant les déclarations qui lui sont prêtées dans le procès-verbal, le prévenu indique qu’on l’a obligé à signer le document, avant de souligner qu’il n’a jamais parlé d’argent avec cette fameuse dame.
Faisant ses réquisitions, le représentant du procureur, qui est convaincu de la culpabilité des prévenus, a qualifié Alioune de personne de mauvaise foi qui mérite une peine sévère. «A l’opposé de Alioune , ils ont tous plaidé coupable. Ainsi à titre de sanction, je requiers 2 ans avec sursis contre Baba et Cheikhou , et 2 ans de prison dont 1 mois ferme à l’encontre de Alioune », a requis le procureur.

Me Yaré Fall : «Il faut arrêter celui qui a créé ce site»

Dans leurs plaidoiries, les avocats de la défense ont unanimement déploré la méthode utilisée par la police pour l’interpellation des prévenus. «C’est une incitation à l’infraction. L’accent doit être mis sur la sensibilisation. Ce sont des jeunes qui ont trébuché à cause de leur curiosité», a fait remarquer Me Soumaré. Aussi, l’avocat a demandé au tribunal d’écarter le délit de défaut de carnet sanitaire et de leur faire une application bienveillante de la loi pénale. Me Yaré Fall a été plus loquace dans sa plaidoirie. «La meilleure façon de lutter contre ce fléau serait d’arrêter celui qui a créé ce site. C’est tout à fait naturel que des adolescents célibataires s’intéressent au sexe. C’est choquant qu’un homme aille chercher un carnet sanitaire, comme les femmes qui s’adonnent à ce métier. Internet est la porte ouverte de toutes les dérives. Il est temps de limiter internet. C’est ça le combat», a-t-il révélé. Son confrère Me Sadio a soutenu que ce dossier gêne parce que c’est la police qui a provoqué l’infraction. Pour le compte de Baba , Me Dabo a assuré que ces jeunes n’ont pas la volonté d’embrasser cette carrière de prostitution. Au terme des débats, le tribunal a reconnu les prévenus coupables et les a condamnés chacun à 2 ans de prison assortis du sursis.

jotaay.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.