Darou Mousty : Ivre mort et armé de fusil, il se jette sur un marabout qui effectuait sa prière

Darou Mousty, la deuxième capitale du Mouridisme, a été le théâtre d’une invraisemblable histoire de coups et blessures volontaires (Cbv) portés sur un notable du coin. Une affaire datant du 21 février dernier a été diligentée par les éléments de la brigade de gendarmerie locale saisie d’une plainte.
Du fond du violon des pandores de Darou Mousty, le jeune E.S médite certainement sur la bourde qu’il a commise dans la nuit du 21 au 22 février dernier. Ivre mort et armé d’un fusil et de deux coupecoupes, il s’était acharné sur un marabout qui effectuait sa prière nocturne qu’il va brutaliser au point de lui occasionner 7 jours d’incapacité temporaire de travail. Ainsi, après avoir commis son forfait, le mis en cause s’est évaporé dans la nature. Mais c’est sans compter avec la perspicacité des pandores qui se sont lancés à ses trousses. Ainsi, après plusieurs semaines de recherches, les gendarmes sont informés de sa présence dans un bar. C’est ainsi qu’ils ont effectué une descente pour le cueillir. Il va en effet servir comme prétexte aux pandores qu’il était tellement ivre qu’il a du confondre sa victime à l’un de ses copains qu’il pourchassait. Des dénégations qui n’ont au final servis à rien car au terme de sa garde-à-vue, il a été déferré au parquer sans management. Après son face-à-face avec le substitut du procureur, il a été placé sous mandat de dépôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.