De Senghor à Wade, passant par Abdou Diouf, aucun dialogue n’a réussi, révèle Ibrahima Sène

Du président Léopold Sédar Senghor  à Abdoulaye Wade, passant par Abdou Diouf, aucun dialogue politique n’a été une réussite, a révélé Ibrahima Sène, membre du Comité central du Parti de l’indépendance et du travail (Pit). 

Ibrahima Sène fait cette révélation à « Source A », au moment où les discussions pour la tenue d’un bon dialogue politique prévu le 28 mai prochain entre le pouvoir, l’opposition et la société civile se poursuivent, même s’il y a encore des dissidents. 

« Les gens du Front de résistance nationale ne veulent pas siéger, car ils  cherchent juste un facteur de blocage, surtout quand ils demandent au chef de l’Etat de prendre, par écrit, l’engagement de ne rien changer de ce qui sortira de la concertation », explique-t-il. 

Pour lui, les membres du Front, savent que « les concertations sur un processus électoral ne se font pas de cette manière. Ce qui est sur, il y aura des points sur lesquels certains seront d’accord et d’autres seront contre ».

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok