Des femmes condamnées à une amende pour avoir accouché à la maison

Les femmes enceintes qui accouchent hors des établissements sanitaires du district de Kibondo, dans la région de Kigoma, en Tanzanie risquent une amende de 20 000 à 50 000 shillings, selon le journal privé The Citizen.

Elles sont obligées de payer l’amende lorsqu’elles se rendent à la clinique pour des services de suivi tels que la vaccination de leurs bébés.

Le législateur de Muhambwe, Atashasta Nditiye (CCM), vice-ministre des Travaux publics, des Transports et des Communications, a soulevé la question ce week-end lors d’une visite guidée dans la région.

“Nos femmes sont condamnées à une amende de 20 000 à 50 000 shillars lorsqu’elles visitent des dispensaires pour d’autres services après avoir accouché à la maison.

C’est inacceptable”, a déclaré Nicolaus Sabuni, un résident du district de Kibondo.

Halima Maulid, une résidente qui a eu l’occasion d’exprimer son inquiétude devant son représentant, a fait l’écho de ses sentiments.

Dans une réaction rapide, Innocent Sunamie, médecin en chef par intérim du district de Kibondo, a déclaré que son bureau avait déjà demandé aux personnes impliquées d’arrêter immédiatement les amendes ou de faire face à des mesures disciplinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.