Des frappes israéliennes en Syrie font 15 morts, dont six civils

Des frappes israéliennes ont tué six civils, dont un enfant, et neuf combattants pro-Damas, dimanche en Syrie, a rapporté lundi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Six civils et neuf combattants prorégime ont été tués lors de frappes israéliennes dimanche, en Syrie, a rapporté lundi 1er juillet l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les combattants ont été tués lors de raids tard dimanche près de Damas et dans la province de Homs (centre), selon l’OSDH. « On ne sait pas si les civils ont été tués dans les frappes israéliennes, par des éclats de missiles tombant sur la zone, ou encore par l’énorme pression causée par les explosions », a dit l’OSDH.

Bombardements israéliens

Selon cette ONG qui dispose d’un réseau de sources à travers le pays en guerre, les frappes ont touché plusieurs positions iraniennes près de Damas et visé un centre de recherche et un aéroport militaire à l’ouest de la ville de Homs, où des combattants du Hezbollah chiite libanais et des Iraniens sont déployés.

L’un des combattants prorégime tués était Syrien, tandis que les autres étaient d’autres nationalités, a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

L’agence de presse officielle syrienne Sana avait rapporté dans la nuit que quatre civils avaient été tués et 21 blessés par un bombardement israélien près de Damas.

L’agence a précisé qu’un enfant de trois ans figurait parmi les civils tués et évoqué des frappes israéliennes près de Damas et à Homs. « Nos défenses aériennes ont fait face à des missiles ennemis tirés par des avions israéliens », a indiqué l’agence, citant une source militaire.

Ennemis de l’État hébreu

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, Israël a mené plusieurs frappes contre l’armée syrienne mais aussi contre les forces de l’Iran et du Hezbollah libanais, alliés indéfectibles du régime de Bachar al-Assad et deux grands ennemis de l’État hébreu implantés en Syrie.

Israël confirme rarement ses frappes en Syrie, même si ces derniers mois il a revendiqué plusieurs opérations. L’État hébreu a toujours affirmé son intention de continuer à viser les positions tenues par l’Iran ou le Hezbollah en Syrie.

Déclenché avec la répression de manifestations par le pouvoir, le conflit en Syrie s’est complexifié avec l’implication de puissances étrangères. Il a fait plus de 370 000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.