Des sénégalais détenus en Mauritanie: ADHA exige une…

Des sénégalais croupissent dans les prisons Mauritaniennes si on se fie au communiqué de l’ADHA, Action pour les Droits Humains et l’Amitié parvenu à Senego.

Ils sont victimes de rafles, de perquisitions, de rackets, de détentions arbitraires ainsi que de vols de biens. C’est pourquoi, ces sénégalais vivent l’enfer dans ce pays.

“Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) a appris à travers un communiqué du réseau international diaspora1 que des sénégalais vivant au Mauritanie depuis de nombreuses
années seraient détenus arbitrairement dans les commissariats de Nouakchott et d’ailleurs, pour de longues périodes et sans aucune la possibilité de s’opposer légalement.
Selon la déclaration du président du réseau international diaspora qui a été interpellé par nos compatriotes, les sénégalais sont victimes de rafles, de perquisitions, de rackets, de détentions arbitraires ainsi que de vols de biens. Les policiers réclament de l’argent faute de quoi, ces détenus sénégalais resteront le plus longtemps possible dans les prisons. Certains d’entre eux vivent dans des conditions déplorables et inhumaines, entassés dans des chambres sans toilettes, sans nourriture, en plus de devoir faire leurs besoins naturels sur place,” deplore Adama Mbengue, président de l’ADHA.

Cette situation porte atteinte à la dignité humaine, à la sécurité et à l’intégrité physique, ADHA tire la sonnette d’alarme.

“ADHA exige des autorités mauritaniennes, la relaxe sans conditions des détenus arbitrairement et sans aucune décision de justice, surtout les plus vulnérables, dont les
femmes et les enfants. L’Ong appelle aussi les autorités sénégalaises qui ont pour rôle de sauvegarder l’intégrité et la sécurité des sénégalais vivant à l’intérieur et à l’extérieur du
territoire, à agir le plus rapidement possible.”

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok