Détournement de mineur à Diourbel: « A trois reprises, je me suis proposée à lui.. »

E. N. et K. D. ont commencé à sortir en 2011. En ce moment, la fille n’avait que 10 ans puisqu’elle serait née en 2001.

Les deux ont noué une relation amoureuse qui a duré plus de 6 ans. Mais le problème est que la maman de la fille ne veut pas de cette union, depuis qu’elle a découvert que l’amant de sa fille est “casté”.

Pendant ces années de relation amoureuse, K. D. aujourd’hui âgée de 17 ans (selon le document présenté à la barre) s’est donnée à trois reprises à son homme. A l’en croire, elle voulait faire un enfant avec E. N., même si elle était consciente que sa maman n’allait jamais accepter que ce dernier la prenne comme épouse.

Des relations sexuelles dans lesquelles, elle a contracté une grossesse. Hier, à la barre du tribunal de grande instance de Diourbel, tout s’est joué entre K. D. et sa mère. Puisque le prévenu n’a pas pipé mot. La confrontation entre mère et fille a été très rude.

D’abord, la fille a démenti sa mère sur son âge. Au lieu de 2001, K. D. soutient qu’elle est née en 1998. Ensuite, elle a révélé que sa maman ne voulait pas de sa relation avec E. N. qui serait de caste différente. Elle poursuit : « On a fait 6 ans ensemble et nous avons entretenu à plusieurs reprises des rapports sexuels.

A trois reprises, je me suis proposée à lui. Je lui ai dit qu’on peut avoir des relations sexuelles puisque ma mère n’allait jamais accepter qu’on se marie. Une de mes tantes m’a dit que je suis née en 1998 ». Même s’il y a consentement de la fille, le Parquet a estimé que les faits de pédophilie et détournement de mineure sont constants, puisqu’au moment des faits, la file n’avait pas atteint l’âge de la maturité.

Le procureur de la République a demandé la disqualification des faits de viols et de retenir les délits de pédophilie et détournement de mineure et la condamnation de E. N. à un mois de prison ferme. Assurant la défense du prévenu, Me Abdoulaye Babou soutient que la maman de la fille fait honte à toute la communauté musulmane.

Parce que selon lui, on pensait finir avec ces genres de pensées. Du coup, il demande au tribunal d’écarter les faits de viol et de relaxer son client purement et simplement des délits de pédophilie et de détournement de mineure. L’affaire a été mise en délibérée jusqu’au 19 octobre prochain.

commentaires
Loading...