Dialogue politique : le Fnr disqualifie la société civile

Prévu le 28 mai prochain, le dialogue politique lancé par le chef de l’Etat doit lever plusieurs écueils d’ici là. Alors que la majorité, par la voix de la ministre de l’Economie solidaire, sociale et de la microfinance, Zahra Iyane Thiam a récusé Babacar Gaye et Magid Ndiaye pour présider la commission cellulaire indépendante en vue du dialogue national, les considérant comme partie prenante, le Front national de résistance (Fnr) a, à son tour disqualifié la société civile.

« Ces personnes de la société civile doivent être des observateurs, des facilitateurs, être à côté de la commission, mais ne peut être la commission », a, en effet, déclaré Moctar Sourang, porte-parole du Fnr sur la RFM. Selon lui, les anciens généraux ou magistrats à la retraite, connus pour leur indépendance et leur neutralité, ont le profil pour diriger la commission cellulaire indépendante.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok