Diourbel: l’affaire de l’émigré ébouillanté réglée à l’amiable

La jalousie nous pousse parfois à commettre des actes que nous regretterons à jamais. Cela doit être surement le cas de la dame Fanta Cissé qui a ébouillanté son mari Ibou Konaré. La faute du mari ? Avoir pris une seconde épouse.

Ayant appris que son mari lui a trouvé une coépouse, Fanta Cissé, qui accuse mal le coup, ne trouve rien de mieux à faire que de verser de l’eau chaude sur le pauvre. Ibou Konaré est brûlé au niveau des pieds. Les faits se sont déroulés dans la nuit du dimanche au lundi dernier à Diourbel.

Après avoir commis son forfait, la «aawa» avait pris la fuite et s’était réfugiée à Koumpentoum. Mais l’affaire étant réglée à l’amiable, elle est retournée au domicile conjugal. Ibou Konaré vit en Italie depuis 17 ans. Le couple a trois enfants.

L’As

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok