Diourbel : Le préfet apaise la tension entre le percepteur et les acteurs du navétane

À la commune de Diourbel, l’heure est à l’apaisement après les attaques dont le percepteur municipal a été victime de par des responsables du mouvement navétanes qui exigeaient de celle-ci leurs subventions annuelles que leurs alloue la municipalité.

Pour entrer dans “leurs fonds”, les acteurs du mouvement navétanes avaient assiégé les locaux de la perception municipale jusqu’au bureau de la patronne des lieux qu’ils avaient menacée, injuriée et traitée de tous les noms d’oiseaux.

Mais à la suite de la rencontre initiée hier par le préfet de Diourbel, Ibrahima Fall, et à laquelle ont été conviés le percepteur municipal, les jeunes du navétanes, le maire Malick Fall et le commissaire de police, Bassirou Sarr, le calme est revenu après les profonds regrets affichés par les responsables du navétane.

Cependant, la patronne de la perception municipale ne s’est pas toujours prononcée sur l’éventualité d’une action en justice contre ses “visiteurs”. Le préfet, Ibrahima Fall, qui a su jouer les bons offices pour décanter la situation, a indiqué que des dispositions ont été prises et des engagements déclarés, afin que plus jamais pareille situation ne se produise.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...