.

.

.

.

.

Dr Maurice Soudieck Dione : »Pourquoi Khalifa Sall ne peut pas être libéré »

La libération de l’ancien maire de Dakar est revenue, à plusieurs reprises, hier, dans les doléances, durant le dialogue national.Si, en 2016, le dialogue initié avait abouti à la libération de Karim Wade, cette fois-ci, le docteur en science politique à l’Ugb précise que comparaison n’est pas raison. D’après Maurice Soudieck Dione, c’est après le dialogue national du 28 mai 2016 que Karim Wade a été sorti de prison, d’autant plus que, rappelle-t-il, les pressions nationales et internationales devenaient de plus en plus fortes pour dénoncer le caractère arbitraire de sa détention.‘’Dans le contexte actuel, de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer la libération de Khalifa Sall. Mais, avec les élections locales qui se profilent, il y a des enjeux politiques de taille, surtout pour le contrôle de la capitale’’, fait savoir le spécialiste en science politique.A ses yeux, le combat contre Khalifa Sall a été mené de manière très féroce, de telle sorte que des retrouvailles avec le pouvoir semblent hypothétiques.‘’En effet, il a été emprisonné dans une affaire politico-judiciaire, son immunité parlementaire a été violée, de même que ses droits à la défense. Il est ensuite révoqué de son mandat de maire, recalé à la Présidentielle du 24 février 2019 et radié de l’Assemblée nationale ! Après tout cela, peut-on encore le remettre en selle ? Acceptera-t-il d’être libéré juste pour être libéré, après cet acharnement politique et judiciaire, et à quelle fin ?’’, s’interroge Maurice Dionne.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok