Échec de la médiation : Madické Niang entre perte et profit

Ceux sur qui Me Madické devra compter pour tenir la dragée haute aux Wade… La peur chez certains députés de fâcher le Pape du Sopi… Sa percée à Touba !…
En quittant la tête du groupe parlementaire Liberté et Démocratie, Me Madické Niang perd ses 7 millions perçus mensuellement soit 420 millions s’il assurait ce rôle 5 ans durant. Il perd aussi le soutien de certains députés qui ont peur de fâcher Wade ou qui ne veulent pour rien au monde être dépossédés de leur mandat de député.
En tournant le dos à tous ses avantages, l’avocat Saint-Louisien perd beaucoup mais gagne au change avec ce capital sympathie suscité chez les Sénégalais. Suffira-t-il pour gagner la prochaine Présidentielle? Que risque -t-il si son entreprise politique échouait ?
Pour mener à bien son combat politique contre les Wade, Me Madické Niang devra, en effet, compter sur des soutiens sérieux, notamment sur ceux de députés appartenant d’abord au Pds et ensuite à ce groupe parlementaire qu’il dirigeait. Seulement au rythme où vont les choses, aucun d’entre les 11 députés libéraux présents à l’hémicycle ne semble officiellement adhérer au projet. L’on déclare pourtant que Sokhna Astou Mbacké pourrait constituer l’exception. Pour Cheikh Mbacké Bara Dolly, nul ne sait. Ce combat qu’il a mené pour que Madické ne démissionne pas de son mandat de député et du Pds aurait, selon des observateurs, des soubassements non avoués. Le cas échéant, s’il se range du côté de Me Madické Niang, il devra démissionner de son mandat (ce qu’il ne voudra jamais faire). Ainsi tant qu’il n’y a pas rupture entre Wade et son Madické, il pourra jouer à faire croire aux deux hommes qu’il est derrière eux.
À Touba, Dakaractu tient de Serigne Souhaïbou Mbacké Modou Mame son engagement, suivant des conditions, à soutenir Madické. La position de Serigne Assane Mbacké, quant à elle, est complexe. Récemment lors de la visite de l’avocat chez le Khalife Général des Mourides pour annoncer sa candidature, il avait fait savoir à Dakaractu, avec insistance, qu’il ne faisait pas partie de la délégation. Toutefois, l’avocat peut compter (pour le moment), dans la cité religieuse, sur le soutien de Serigne Modou Bousso Dieng.
Dès lors s’installe, entre Wade et Me Madické Niang un bras de fer (même si l’ancien Président du groupe parlementaire réfute toute velléité de bras de fer avec son maître dans le communiqué produit mardi). Ce bras de fer consistera pour chacun d’entre eux d’aller à la conquête des députés, des grands Responsables politiques libéraux, des militants et autres populations ayant toujours soutenu le Pds. Pour le moment, les dés sont loin d’être jetés. Avec le temps, des langues se délieront et des pistes se traceront inéluctablement. Là et maintenant, la médiation des Doly a échoué, comme tout le monde s’y attendait… (Avec Dakaractu)

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok