Éducation : La 1ere édition de la foire des 1ere années de l’IAM a vécu

L’institut africain de mangement (IAM) a procédé au lancement officiel de la première édition de la foire des premières années. Une initiative en partenariat avec Réussir Magazine pour la promotion des capacités entrepreneuriales des etudiants

Le mythique hymne de l’IAM chanté en chœur a donné le ton du coup d’envoi officiel de cette première édition de la foire JAMBAR, organisée par le groupe leader dans la formation au Sénégal.

Dans son mot de bienvenue, le président directeur général du groupe IAM Moustapha Mama Guirassy a affirmé : ‘’Vivre sans être entrepreneur c’est passer à côté de la beauté de la vie’’.

Pour le fondateur de l’IAM, cette initiative de Civol Kane professeur et encadreur n’est que le prolongement du créneau dans lequel s’est toujours inscrit cette prestigieuse école, notamment l’entrepreneuriat. D’où le mérite réitéré à celui qui a pensé donner forme à ce qui n’était au départ qu’une simple idée. ‘’ Vous êtes en train d’ancrer ce qui est la mission première de l’école, qui est l’entrepreneuriat’ ’s’est félicité M Guirassy.

C’est pourquoi, les jalons posés par les étudiants à travers cette foire organisée presque à partir de rien constitue une parfaite illustration de l’engagement et la détermination des étudiants de cet institut à aller au-delà de la formation classique ’’ Chacun de vous après cette journée doit absolument méditer ces moments intenses pour ces semaines passées et qu’ils soient un point de départ pour changer sa personne, prendre de nouvelles résolutions et s’engager définitivement dans l’entrepreneuriat’’ a déclaré Moustapha Guirassy.

‘’Nous aussi avons reçu et nous sommes obligés de transmettre à mes jeunes frères et sœurs’’, a pour sa part dit l’initiatrice de cette manifestation, Mme Civol Kane, qui a encadré les étudiants.

Et d’ajouter « Cette foire n’est pas le fruit de Civol ni de Louis Ndiaye mais c’est le travail des étudiants qui, depuis 4 mois, stressent, fatiguent leurs parents financièrement et moralement pour mettre en place une telle activité ».

Par ailleurs, Civol termine son propos en invitant les parents à relever le défi afin de soutenir et guider davantage leurs enfants pour faire face aux réalités du terrain.

Channel Diop est la manager du groupe ‘’ Kay Bel’’, une entreprise créée il y’a peine 4 mois et qui fait dans la promotion des produits de beauté.

« Nous sommes très content de participer à cette foire dans la mesure où c’est la première fois qu’on fait un examen sous forme d’évènement au Sénégal. Nous avons acquis beaucoup d’expériences et nous ne comptons pas nous arrêter là on va encore continuer au fil des années parce que c’est très enrichissant pour nous d’apprendre sur le terrain loin des amphithéâtres et salles de classes et être dans la pratique » a déclaré Channel Diop responsable manager de ‘’ Kay Bel’’.

Même son de cloche chez le chargé de presse et relations publiques de Afrodite, Grace Emanuel qui a déclaré : « Nous sommes au 21e siècle et la formation ne doit pas être seulement être basée sur la théorie. Nous ne sommes plus à l’air ou on bourre nos cerveaux de leçons. C’est pourquoi le groupe IAM a décidé de faire de nous non pas des étudiants classiques. C’est pourquoi ils ont lancé cette foire JAMBAR placée sous le sceau de l’Africanité pour nous initier aux pratiques d’entreprise dès la première année » a déclaré Grace Emanuel.

Pour sa part, la représentante de Réussir Magazine partenaire officiel de cet événement Mme Leye Aïssatou Barro, estime que cette foire des premières années constitue une étape importante pour tous ces jeunes pour prendre en charge d’ores et déjà des options claires quant au sens de la responsabilité qu’ils entendent donner à leur vie.

« En accompagnant cette initiative, vous posez les jalons d’un avenir meilleur pour tous ces jeunes qui sous peu devront faire face à cette lancinante question de l’emploi », a soutenu Mme Leye.

Et d’ajouter « Là, vous leur donnez les outils nécessaires pour qu’ils ne soient pas demain de simples demandeurs d’emplois, mais plutôt de véritables pourvoyeurs d’emplois ».

C’est dans une ambiance digne d’une foire internationale que s’est déroulée l’ouverture officielle de la première édition de la foire des premières années intitulé JAMBAR à l’IAM.

Un évènement qui a enregistré un public nombreux et un chiffre d’affaire d’environ 4 millions de FCFA. De quoi aiguiser les appétits pour les futurs entrepreneurs.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok