Pour avoir égorgé son bébé, Khady Ndiaye risque 10 ans de travaux forcés

C’était en 2012, une année où Khady Ndiaye croque la vie à belle dent. Sans prendre ses précautions, elle tombe enceinte des oeuvres de son amant qui avait le même age qu’elle. Et le monde se déroule sous ses pieds. Elle n’imaginait pas devenir une jeune mère célibataire et devenir la risée du quartier.

N’étant pas née de la dernière pluie, Khady ne divulgue pas le secret. Elle décide de garder la grossesse en toute discrétion. Elle a su gérer les signes qui révéleraient au grand public son état. Après 9 mois, elle accouche d’une petite fille. Elle refuse de garder le bébé et commet l’irréparable tout en pensant que personne ne découvrira son forfait. Elle a, avec un couteau de cuisine égorgé le nourrisson avant de le jeter au dépotoir d’ordures. Cependant, sa sale besogne sera vite dévoilée par la sage-femme du district sanitaire dans lequel elle s’était rendu pour se faire soigner. Cette dernière, ayant flairé qu’elle avait affaire avec une femme qui a commis l’infanticide a, sans perdre de temps, informé le commissaire de Guédiawaye.

« Je me suis rendu dans la cuisine, vu que j’étais seule dans la maison. J’ai pris un couteau et j’ai tranché la gorge du nouveau-né« , raconte-t-elle d’un air triste. Khady Ndiaye connaîtra son sort le 17 novembre, date fixée pour le délibéré.

commentaires
Loading...