ELECTIONS LOCALES : La mission d’observation de l’Ue recommande l’abandon du parrainage

La Mission d’observation électorale que l’Union européenne avait envoyée au Sénégal, pour scruter la présidentielle de février dernier, a rendu public son rapport final. Une des recommandations phare dudit rapport, reste l’abandon du parrainage citoyen. Seneweb vous propose les parties saillantes dudit document.

Manque de confiance envers le processus

«Si le rapport rappelle que le scrutin, le dépouillement des votes et le recensement des résultats ont généralement été évalués positivement par les observateurs de l’UE, il insiste toutefois sur le manque de confiance dans le processus électoral de la part des candidats de l’opposition et de certains acteurs de la société civile.

En règle générale, l’organisation des élections a été menée dans le respect des règles et délais prescrits dans la loi, bénéficiant d’un cadre administratif de qualité et de fonctionnaires bien formés.»

Abandon du parrainage pour les locales

« On constate néanmoins certaines pratiques ne favorisant pas toujours la transparence et traduisant une certaine désorganisation, notamment dans la distribution des cartes. Les observateurs de l’UE notent par ailleurs que la campagne a été active et libre, même si marquée par une grande disparité de moyens entre les candidats.»

la MOE UE préconise l’abandon du parrainage-citoyen pour les élections locales, dont l’application poserait des problèmes politiques et organisationnels sérieux. ‘‘Nous recommandons également de mener une réflexion d’ensemble sur les dispositifs du parrainage-citoyen pour les élections présidentielle et législatives’’, a insisté Elena Valenciano, cheffe de la Moe Ue, soulignant que «ces discussions devraient être conduites dans le cadre d’une large concertation».

Neutralité du Cena, financement des partis

«La Mission recommande aussi de garantir la neutralité et l’efficacité de la CENA dans la supervision du processus électoral; de permettre l’accès au fichier électoral à tout moment pour les partis politiques dans des conditions appropriées, disposition qualifiée de ‘‘mesure de confiance et de transparence’’ ; de renforcer l’efficacité des commissions de distribution des cartes d’électeur et d’assurer la traçabilité de leur distribution.

Enfin, les observateurs de l’Ue recommandent de garantir des conditions de campagne équitables en envisageant notamment un système de financement public des partis politiques encadré par une institution indépendante, et d’accroître la neutralité et l’efficacité du Cnra dans la supervision des médias en période électorale.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.