baye mor

Électricité au Sénégal : Le Patriotisme AUTREMENT(Cheikh Oumar Dieng )

Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser.” J.F Kennedy.

Dans son adresse à la nation du 31 Décembre 2019, le chef de l’État le Président Macky Sall a rappelé sa volonté de renforcer, dans ses différents programmes, les instruments de solidarité, de justice sociale et d’équité territoriale. Ainsi, un investissement de 300 Milliards de FCFA est prévu dans la phase 2 du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) et 600 autres milliards sont attendus pour plus d’équité dans l’accès à l’électricité avec un objectif d’accès universel en 2025. Pour une disponibilité permanente de la ressource Électricité, ne devrions-nous pas soutenir les efforts de l’état?

De l’Équité territoriale et de la Justice sociale

Au Sénégal le milieu rural concentre la majorité des populations avec plus de 57% et l’accès aux services sociaux de base tourne autour de 79% avec de fortes disparités régionales qui révèlent des indices d’accès élevés de 100% dans certaines régions comme Dakar et Ziguinchor, alors qu’ils sont bas dans la plupart des autres régions (taux d’accès de 50%). En réformant la décentralisation par l’ACTE III qui est un pilier important du Plan Sénégal Émergent (PSE) et qui consacre une nouvelle politique territoriale, le Président Macky Sall venait ainsi de lancer les bases de la mise en œuvre de son projet qui allie cohérence et meilleure territorialisation des politiques publiques, mais aussi la responsabilisation des collectivités territoriales et l’implication des populations pour une meilleure justice sociale.

La justice ou Équité sociale est un des principes du développement durable, tels que déclinés au sommet de Rio sur l’environnement en 1992. Elle concerne le droit à l’emploi, à un logement et à un revenu décent, mais aussi l’accès aux services sociaux de base (notamment l’électricité et autres infrastructures) et la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Et ceci a été le cheval de bataille du PUDC qui a permis dans sa 1ere phase, le désenclavement des zones reculées du Sénégal leur offrant un accès à l’eau potable et à l’électricité, la réduction de la pauvreté et des inégalités dans certaines zones, mais aussi la création d’opportunités d’investissement pour les jeunes et les femmes à travers l’entrepreneuriat rural.

Le Patriotisme AUTREMENT

On voit bien que les principes d’Équité Territoriale et de justice sociale existent depuis toujours dans le programme du Président Macky Sall, contrairement à ce que soutient une certaine opposition. Cependant, beaucoup reste encore à faire et le Programme d’Actions Prioritaires (PAP2) devrait permettre la concrétisation des 5 accès universels dont l’électricité à l’horizon 2025. La particularité du financement du PUDC est qu’elle repose majoritairement sur des ressources internes de l’état. Pour ce qui est de l’accès universel à l’électricité, l’état subventionne déjà la Sénélec pour 20% et procédera à d’autres coupes et économies dans ses dépenses d’électricité au niveau de l’administration, le parc automobile et les logements administratifs pour une allocation à l’objectif d’accès universel à l’électricité. Eu égard des efforts de l’état pour assurer la disponibilité de cette ressource essentielle qu’est l’électricité (En 2011 manque à gagner énorme ayant occasionné plus de 900 heures de privation), n’est-il pas un devoir de le soutenir dans ses efforts? C’est dans ce cadre que le Chef de l’État a pris des mesures fortes et courageuses comme la réduction de 6% de la subvention de la Senelec, mais aussi les autres mesures en cours de réduction du train de vie de l’état actuellement en cours.

L’État fait sa part, alors faisons la nôtre pour une meilleure équité. C’est aussi cela le Patriotisme – il ne suffit pas seulement de le clamer.

Cheikh Oumar Dieng – APR DSE-CANADA

chodieng@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.