Elle “simule le cancer pour de l’argent”

En Australie, une femme a été accusée d’avoir gagné 39 000 dollars sur un site de collecte de fonds après avoir simulé un diagnostic de cancer.

Lucy Wieland, 27 ans, a utilisé les médias sociaux pour faire croire à un faux traitement du cancer de l’ovaire, a déclaré un tribunal de Townsville, dans le Queensland.

Mme Wieland a créé un compte GoFundMe pour lancer un appel à l’aide financière violant la confiance du public, a indiqué la police.

Elle a été arrêtée après avoir été informée par un membre du public.

Mme Wieland a été libérée sous caution après avoir comparu devant le tribunal de première instance de Townsville dans le Queensland.

Les images publiées sur son compte Instagram plus tôt cette année incluent des photos de Mme Wieland avec ce qui semble être du matériel médical tel que des masques à oxygène et des aides à la marche.

Australia

Il est difficile de savoir si son partenaire, qui apparaît sur certaines de ses photos, était au courant de la fraude présumée ou si Mme Wieland souffrait d’autres problèmes de santé.

L’inspecteur-détective de la police du Queensland, Chris Lawson, a déclaré jeudi devant la presse que l’affaire était “décourageante”.

“Les vraies victimes ici sont les membres de la communauté qui ont entendu les histoires, qui ont essayé d’aider”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que des soupçons avaient été exprimés après que des membres du public “eurent identifié des problèmes avec l’histoire”, qui avaient conduit à une enquête, a rapporté ABC News.

Mme Wieland a été libérée sous caution mais a reçu l’ordre de rendre son passeport.

Elle doit comparaître de nouveau devant le tribunal en décembre, a ajouté ABC.

GoFundMe a plus tard déclaré qu’il participait à l’enquête.

“Dans ce cas, la campagne a été rapportée à notre équipe, l’utilisateur a été banni et tous les donateurs seront remboursés”, ajoute le communiqué.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok