En route vers les locales.

Nous sommes le 29 février 2019 le juge Demba kanji proclame les premiers résultats provisoires du scrutin présidentiel avec un pourcentage de 58,27% en faveur du président sortant Macky sall.

Ainsi, Macky gagne sans contestation ni recours côté opposition. À Matam, une joie totale se lit aux visages des responsables du Benno et de l’APR .

Précédemment, dans un passé récent, le président Sall avait étalé le calendrier des élections municipales en décembre 2019, si tout va bien, et les législatives dans moins de trios ans.

Matam promet déjà des municipales explosives et dangereuses.

Dans les dix communes du département le compte à déjà commencé sans compter les départements de kanel et celui de Ranerou.

Depuis juin 2014 , nous avons assisté à des élections municipales très serrées dans le département. Aujourd’hui, la population de certaines localités réclame un bilan de leur quinquennat alors que d’autres reste bouche bée puisque leur maire a déjà rempli ou respecté le programme qu’il avait présenté à sa population. Cependant, une révolte se prépare dans certaines communes du département où le bilan quinquennal n’a jamais été présenté à la population concerné.

Derby, classico, boxing day : the game of Thrones des locales se joue déjà .

De Orefondé à Agnam en passant par Thilogne et Bokidiawe via Nabadji nous ferons un crochet dans le dande maayo plus précisément dans la commune de Nguidjilone sans oublier la commune de ourossogui et Ogo pour atterrir à Matam où le fils de Mori Diaw va forcément nous accueillir sachez que chers lecteurs rien ne sera facil en décembre 2019.

Orefonde, dans la contestation.

Son maire est Amadou yero Ba, instituteur de formation, un fervent partisan de l’empereur de Bossea, monsieur Farba Ngom. Selon, certaines sources, le maire de cette localités peut avoir des adversaires très compétitifs et Amadou est appelé à réaliser plus d’infrastructures dans cette localité surnommée la porte du département.

Nous n’allons pas rater le derby des grands mètres carrés à Thilogne où Mamadou Elimane kane alias MEK fera face au maire Sidi kawory . Si le président Sall a mis à la disposition des Thilognois un bus et un hôpital en cours de construction, la population est loin d’être satisfaite par son maire car il y a moins de quatre mois nous avons assisté à un conseil municipal agité où certains conseillers accusé au maire des détournements de fonds. Et la question qu’on pose est la suivante : MEK est -il l’homme de la situation ?

Dans la commune des Agnam, Farba Ngom peut dormir tranquillement mais des mouvements de jeunes peuvent se naître.

Le maire des Agnam présente chaque année son bilan. Il a changé le visage de sa commune par des réalisations concrètes et a mis sa commune au devant de la scène. Mais sa bataille est de maîtriser et conserver le département.

Un autre homme fort est en train de reconstituer son réseau politique, il s’agit d’un certain El hadj Thimb, il veut faire de la commune de Dabia-kobilo le grenier de savoir du Bossea mais en face de lui se trouve un bâtisseur, un poulain de Farba Ngom un certain Yaya Abdoul ministre à deux reprises, il a mis déjà sa commune sur les rails : une poste de télécommunication en marche qui réduit déjà la distance et facilite l’accès de la population au retrait et envoi d’argent, un marché neuf à kobilo, une maison des jeunes entre Dabia et kobilo et un jackpot qu’il a arraché avec les indiens.El hadj Thimbo fera t- il la différence en décembre 2019?

Bokidiawe, le classico retour.

La commune de Bokidiawe compte une trentaine de villages et des hamos. Elle fait partie des plus vastes communes du département. Dans cette commune, les réalisations ne sont pas fameuses surtout dans le chef lieu commune (Bokiville).On attend avec impatience le classico retour kane-wague qui fait déjà un grand brouhaha dans les réseaux sociaux. Cependant, la candidature des patriotes n’est pas exclue. De surcroît, d’autres leaders n’hésitent pas à former leur mouvement : Elimane fall, Mamadou Djiby Niang, Abdoul Doudou ly, Amadou tidiane ly. Et le bélier de l’arène politique El housseyni kane gagne du terrain et a une montée extraordinaire selon les derniers sondages. Mais le maire a repris force pendant le scrutin présidentiel où il a sillonné toute la commune en deux semaines mais jusqu’à présent on remarque quelques villages frustrés par rapport à son quinquennat. Kalidou wague conservera t-il son titre ?

À Nguidjilone, Sada Ndiaye ne risque rien. Transhumé à quelques mois dans la mouvance présidentielle, l’ouragan de dande maayo avait comme adversaire son frère fraternel, aujourd’hui ils partagent le même plat.

La commune de Nabadji est loin d’être infrastruturée. Le derby se fera entre Abbaye Salli Sall, Oumar Mamadou Déme du mouvement diwaan et un certain Thierno Sy du mouvement Haa yesso.Elle est la plus grande commune du département et a le plus grande électorat que le département de Ranerou.

À Ourossogui, L’avocat maire Moussa Bocar thiam fera face à Ismael Dembele pour un classico retour et une candidature du parti rewmi et du pasteef n’est pas exclue.

Le mouvement de Maître Malick Sall peut changer les cartes dans la commune de Ogo s’il se présente aux prochaines locales. Maître Malick a construit son réseau dans tout le pays, puissant, l’homme a mis à la disposition de ses militants des moyens financiers, matériels mais jusqu’à présent, il n’a pas dévoilé son projet.

Le boxing day se jouera dans la capitale régionale et chef lieu départemental : Matam. Le fils de Mori Diaw fera face à un certain Souleymane Barka Ba qui est en train de reprendre de la force. Populaire dans les rues de Matam ville, l’homme fait des actes sociaux Très récemment il a offert à l’école Matam 2 plus de 700 blouses, une photocopieuse à l’IEF de Matam et il ne cesse de faire en appuyant les jeunes de sa commune et hors de sa commune. Quant à Mamadou Mori en espace de 10 ans, il a transformé Matam en infrastructures urbaines et actuellement, il a arraché le projet promoville pour sa commune. Reste à savoir qui d’entre eux dirigera Matam en décembre.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok