Etat de santé Ali Bongo : le parti U.N censuré pour « mensonge d’Etat »

La haute autorité de régulation de la communication (HAC) du Gabon a censuré le parti Union Nation pour avoir transmis un communiqué dans lequel le HAC considère qu’il y a un « mensonge d’Etat ». Ainsi, « L’Union nationale est interdit des médias publics durant trois mois », lit-on dans un communiqué de l’organe de régulation

Ainsi, l’organe de régulation considérait ce communiqué comme « est un abus de la liberté d’expression ».

«Tous les médias du monde disent que M. Ali Bongo a eu un AVC, mais la présidence de la République ne l’a jamais dit. On nous reproche d’avoir dit que la présidence de la République s’est réfugiée dans (…) le mensonge. C’est ce qui nous reprochés. L’Union nationale n’a jamais tenu un quelconque propos concernant la maladie de M. Ali Bongo », affirme Jean-Gaspard Ntoutoume, un responsable de l’UN.

Le responsable politique ajoute qu’une telle censure n’a aucun effet sur leur structure politique. « L’interdiction ne concerne que les médias publics. (…). L’Union nationale ne passe jamais dans les médias publics. Qu’on lui interdise les médias publics pour trois mois ou un an, ça ce change rien », rapporte bbc.com

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok