Farba Ngom insulte Cissé Lo: « C’est un baadolo, un arnaqueur, un maître chanteur…»

Le désamour entre Moustapha Cissé Lô et Farba Ngom va crescendo. Traité de  » griot  » par l’ancien coordinateur de l’Apr de Mbacké, le député-maire de Agnam Siwôl ne s’est pas fait prier pour servir à ce dernier une riposte à la hauteur de l’affront. Il rappelle à son détracteur sa fierté d’appartenir à la grande famille des griots. 

» Je suis griot de père et de mère. Cissé Lô a pensé m’ atteindre en me le rappelant. Il ne savait, peut-être pas, que je suis fier d’être griot.  Toutefois, partout où je passe, lui il trépasse. Il est tout le temps accroché à mes baskets pour que je lui file des enveloppes. Ces thiants annuels ne se sont jamais tenus sans que mes participations financières n’aient servi à acheter au moins une dizaine de bœufs. Je garde encore par devers moi ses lettres de soutien dans lesquelles il quémandait de l’argent.  Je suis un griot mais, sous cet angle, c’est lui le griot du griot que je suis. Partout où j’entre, il frappe à la porte dans les dix minutes qui suivent et moisit dans la salle d’attente. La différence entre lui et moi, c’est que moi je dis du bien des gens. C’est un baadolo qui vit de chantage et de pression.  »

Farba Ngom qui rectifie Cissé Lô, lui apprendra, contrairement à ses allégations,  n’avoir jamais tiré des charriots ou brouettes pour vivre.  » Qu’il n’oublie pas qu’en 2008, alors que nous venions de nous connaître,  je roulais à bord d’une Prado que j’ai achetée toute neuve à la CFAO. J’ai encore la facture. En 2012, je me suis payé une Land Cruiser V8 que j’ai achetée chez Mbaye Guèye EMG que j’ai mutée à Matam. La Mercedes dont il parle, je l’ai achetée en 2000. Cela fait déjà 18 ans et pourtant le véhicule est toujours avec moi.  »

Par rapport à ses grognes répétitives dans lesquelles il déclare n’avoir guère reçu tout ce qu’il mérite eu égard aux combats menés aux côtés du Président Macky Sall, Farba Ngom rectifie.

» Macky a tout fait pour lui! En 2008-2009, il était le seul à avoir été installé coordinateur de l’Apr dans un département. Quand il veut quelque chose, il verse dans le chantage et les invectives. Macky a fait de lui le Président du parlement de la CEDEAO. Il était tellement ému qu’il jurait fidélité à vie au Président Sall. Il disait, les larmes aux yeux qu’il était désormais son esclave.  »

Il fera en passant une grave révélation, en l’accusant de prétexter détenir des champs, à Koungheul notamment, afin de bénéficier de semences qu’il revendra aussitôt obtenues. Pour lui, l’homme manque terriblement de scrupule. Il manque aussi, poursuit Farba Ngom, de respecter son prochain. Sa manie de toujours se donner en spectacle, insultes à la bouche, fait de lui un responsable politique mal-aimé qui prive le Président Macky Sall de la sympathie de beaucoup de Sénégalais.

» Dans le département de Mbacké, les populations aiment le Président Macky Sall. Mais c’est à cause de lui que rien ne va. Aucun chef religieux ne veut avoir à faire avec lui à cause de sa langue fourchue, parlant publiquement des enveloppes qui leur sont offertes par le Chef de l’État. C’est un mauvais coordinateur. C’est pourquoi il enchaîne les défaites.  » Il lui rappellera les moments de braise qu’il a vécus lorsque ses maisons avaient été attaquées et brûlées avant de l’inviter à dire si oui ou non le Chef de l’État ne l’avait pas dédommagé.

Visiblement peu fier d’avoir été traité de courtier et de milliardaire par effraction, Farba rappelle avoir montré patte blanche en 2009 devant les enquêteurs qui le soupçonnaient d’enrichissement illicite. Il compte ne guère lâcher du lest et prévoit de répondre à tous les coups. Un pavé dans la mare qu’il jettera volontiers avant de baisser de ton :  » Cissé Lô recevait une somme d’argent de 2008 à 2012…  »
DAKARactu

commentaires
Loading...