Sa femme le trompe avec un autre homme, il accepte de vivre dans la même maison que ce dernier et de partager son épouse

Sa femme le trompe avec un autre homme, il accepte de vivre dans la même maison que ce dernier et de partager son épouse
C’est une histoire inédite de polyandrie, une femme qui se marie avec deux hommes.

Les médias en parlent d’abord sur un ton ironique et avec humour, mais cette affaire va ensuite dégénérer et virer au cauchemar.
Le sujet depuis des jours crée un énorme débat dans le pays, et ce qui n’était qu’un fait divers inédit a pris une ampleur immense. Sylvester Mwendwa, un boucher de 26 ans, a accepté d’épouser sa petite amie, selon les lois traditionnelles, et de la partager avec un autre homme. C’était l’idée du chef de la communauté pour ne pas faire de vagues, rapporte le journal local Nairobi Wire : « Je marchais dans la rue et j’ai été surpris de voir deux hommes se battre pour la même femme, raconte le leader.

Lorsque j’ai demandé à cette femme de faire un choix, elle a refusé en affirmant qu’elle ne pouvait vivre sans eux ».
Les deux amants se sont donc partagé la dot de la jeune femme et sont devenus, selon la loi traditionnelle, ses époux. « Je laime tellement, a déclaré Sylvester Mwendwa. Je serais prêt à faire n »importe quoi pour elle, même de la partager avec un autre homme ».

C’est l’un des rares cas de polyandrie dans ce pays, où la polygamie est largement répandue. Selon le contrat de mariage, rédigé en swahili et publié dans Nairobi Wire, les deux maris s’engagent à ne pas être jaloux et à ne jamais se disputer, à élever les futurs enfants en commun et à partager le prix du loyer de la jeune fe
mme.
Jusque-là rien n’annonçait la suite incroyable de l’histoire, et les époux s’attendaient sûrement à un mariage paisible. Mais c’était sans compter sur l’intervention de la presse internationale avec des médias tels que BBC ou Times qui ont relayé l’information et ont créé un grand boucan.

Après avoir vu le sujet aux informations sur la télévision nationale, relayé par tous les médias kenyans, le patron de l’un des deux hommes a décidé de le licencier, rapporte Africa Review. « Certains de ses amis refusent désormais de lui parler et il doit se cacher, après avoir reçu plusieurs menaces de mort. Même sa nouvelle épouse l’a finalement quitté, profondément blessée par la décision de son petit ami de vouloir la partager »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok