Football/Allemagne: l’auteur de l’attentat de Dortmund écope de 14 ans de prison

Perpétrer un attentat pour gagner de l’argent : telle était l’idée d’un Allemand qui en avril 2017 voulait à l’aide d’explosifs s’en prendre à l’équipe de football de Dortmund en spéculant sur une baisse de l’action du club de renom. Ce mardi 27 novembre, le tribunal de Dortmund a condamné l’homme, au terme d’un procès de près d’un an, à 14 ans de prison pour tentative de meurtre contre 28 personnes.

Le 11 avril 2017, le bus noir et jaune aux couleurs de l’équipe de Dortmund vient de quitter l’hôtel où les joueurs sont hébergés pour aller disputer un match de la Ligue des Champions contre Monaco. Soudain, plusieurs explosions retentissent. Trois engins explosifs remplis de tiges de fer explosent.

Certains projectiles pénètrent à l’intérieur du bus où les joueurs sont pris de panique. L’un d’eux, l’Espagnol Marc Bartra, est blessé au poignet. Un policier sur une moto subit un traumatisme.

Spéculation

L’auteur de l’attentat, Sergueï Wenergold, un Allemand d’origine russe, a déclenché les explosions depuis l’hôtel que viennent de quitter les joueurs. Son but : décimer l’équipe de Dortmund pour faire chuter l’action du club. Serguei Wenergold avait spéculé avec des produits financiers sur une chute des cours. Il aurait pu empocher près de 500 000 euros.

L’enquête après l’attentat s’est d’abord orientée vers une piste islamiste en raison de lettres laissées sur place par Serguei Wenergold pour induire la police en erreur. Puis un attentat de l’extrême droite et de l’extrême gauche avait été évoqué.

Serguei Wenergold a été condamné à 14 ans de prison par le tribunal de Dortmund. Le parquet avait réclamé la perpétuité. La défense souhaitait une peine plus légère estimant que l’accusé n’avait cherché qu’à faire peur. Une thèse rejetée par le tribunal.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok