Formation des Jeunes des Parcelles : le Maire Moussa SY trouve la panacée avec l’OPEF

Formation des Jeunes des Parcelles : le Maire Moussa SY trouve la panacée avec l’OPEF est le titre hommage que Ndella TOURE du magazine Afrique challenge N°01 du mois de mars 2019 dans le dossier éducation (page 26) consacre au maire Moussa SY,
Le Bureau de la Communication et Gestion des Projets de la Mairie vous propose in extenso cette à paraître dans ledit magazine.

« Avec l’Office pour la Promotion de l’éducation et la Formation (OPEF), le Maire des parcelles Assainies a trouvé la panacée pour l’éducation et la formation des jeunes de sa commune. Et sans tomber dans l’exclusivisme, ces deux partenaires ont fait en sorte que la majorité des étudiants des parcelles puissent accéder facilement à la formation professionnelle.

Misé sur l’enseignement et la formation de cette frange, le Maire Moussa SY , qui très tôt compris que la population de sa localité est une population d’obédience jeune, a mis l’éducation et la formation dans le domaine de ses actions prioritaires, et plutôt que de faire de cette couche un poids mort à supporter par la municipalité, l’édile de la commune a décidé d’en faire plutôt un levier puissant, ce qui participe à la valorisation de ses ressources humaines, et avec le coût élevé de la formation au Sénégal, le aire Moussa SY a trouvé le panacée à travers un partenariat avec l’Office pour la Promotion de l’éducation et la Formation (OPEF) « quand on dispense des cours à hauteur de 50.000 francs par mois , cela veut dire qu’il y a une frange de la population qui en est exclue , et nous pensons que sans tomber dans l’exclusivisme on pouvait faire en sorte que la majorité des étudiants des parcelles puisse accéder facilement à la formation professionnelle. Aujourd’hui l’OPEF compte plus de 80 écoles partenaires et toutes ces écoles ont compris le plaidoyer que nous leur avons présenté en leur disant que ces bourses c’était surtout pour pouvoir aider les jeunes à accéder à la formation professionnelle » renseigne le Directeur de l’OPEF, Théo EKWALLA qui révèle que depuis fin 2012 début 2013, l’OPEF octroie des bourses en faveur des jeunes des Parcelles Assainies, mais aussi d’autres localités du Sénégal.
En effet, pour comprendre la philosophie qui est à la base de cette action, il faut remonter à l’année 2009 qui marque l’avènement du Maire Moussa SY, à la tête de la municipalité des Parcelles Assainies, a l’époque, beaucoup de jeunes de la localité sollicitaient les services de la municipalité pour leur formation professionnelle et même dans le domaine de l’éducation. Des demandes étaient systématiquement envoyées à la ville de Dakar ou au conseil régional à cause de l’incompétence de la maire des parcelles assainies qui était une commune d’arrondissement. Et celle dernière n’avait aucune compétence à octroyer ni aide, ni soutien, ni bourses aux étudiants. « Il nous fallait essayer de trouver comment répondre à cette demande pressante des jeunes de notre localité et de ne pas nous contenté simplement de répéter inlassablement que nous étions incompétents »a rappelé M EKWALLA, qui précise que ce sont des réductions sur les scolarités, des facilités qui sont mises à la disposition des étudiants par le canal de la Mairie et par conséquent, ce sont les écoles qui supportent le poids des bourses et la municipalité ne fait que transmettre ce qui lui a été donné aux étudiants».

commentaires
Loading...