Futurs médias : Démission collective à L’Observateur, Ce que vous ne saviez pas

Après la vague de démissions qui avait accompagné le départ des Boubacar Diallo, Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop, le Groupe futurs médias (Gfm) de Youssou Ndour fait face, encore, à un autre coup dur.

Selon le journal Les Échos, tous les chefs de desks du quotidien L’Observateur et leurs adjoints, sauf deux personnes, ont démissionné collectivement, hier, de tous leurs postes de responsabilités pour rester… simples reporters.

À l’origine de ce malaise, Les Échos, citant des sources au Groupe futurs médias (Gfm), révèle que les frondeurs sont remontés par des promesses de Youssou Ndour, qui a fait des réajustements à la Rfm et à Tfm, et un putsch manqué.

Que se passe-t-il au journal « L’Observateur » ? La question mérite d’être posée, car, hier, mercredi 06 mars 2019, tous les chefs de Desk et leurs adjoints ont démissionné de leur poste.

Il s’agit de Pape Sambaré Ndour (Chef de Desk actualités et Responsable des cahiers spéciaux), Mathieu Bacaly (Chef de Desk actualité adjoint), Abdoulaye Diédhiou (Chef de Desk société), Makhaly Ndicak Ndoye (Chef de Desk société adjoint), Idrissa Sané (Chef de Desk sport adjoint), et Maïssa Sarr (Chef Desk Tech et Parc Informatique). Seules Mariama Domica Diédhiou et Ndèye Fatou Seck, n’ont pas suivi la mouvance.

«Les Echos» qui donne l’information, précise que les démissionnaires n’ont pas quitté le journal, mais ils ont seulement quitté leur fonction de chef de Desk.

À l’origine de cette crise, les promesses non tenues de leur patron Youssou Ndour, faites depuis 5 mois. En effet, depuis le départ de Mamoudou Ibra kane, Alassane Samba Diop et Cie, le patron du groupe leur avait fait des promesses parmi lesquelles : «la réorganisation des entités, nomination aux postes vacantes, amélioration des conditions de travail des agents. Et, jusqu’à ce jour, il n’en a rien fait, révèle la même source.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.