Gambie, des soldats tirent sur un chauffeur de camion, trafiquant de bois

Des soldats stationnés à Sibanor, dans le Fogny, ont tiré sur un trafiquant de bois, du nom de Ebrima Baldeh. Agé de 38 ans, ce dernier est de nationalité gambienne. SourceA qui donne l’information précise que les faits se sont produits vendredi dernier.

Après les premiers constats, selon les policiers gambiens en charge de l’enquête, le chauffeur blessé était détenteur de toutes les autorisations nécessaires délivrées par les autorités de Ziguinchor. Mais, précisent les policiers, l’homme n’a pas voulu s’arrêter, quand des soldats étrangers lui en ont intimé l’ordre, car n’ayant jamais eu à les rencontrer auparavant.

Les enquêteurs disent, également, que les soldats en question déclarent agir sous mandat du Gouvernement hôte de la Gambie et celui du Sénégal de confisquer tous les troncs d’arbres en provenance de la Casamance.

Joint par téléphone par nos confrères, le porte-parole de la Mission de la Cedeao en Gambie, Michael Larbi, file, à sa manière, la patate chaude à l’Armée sénégalaise.

Seulement, le porte-parole de la Direction de l’Information et des Relations publiques, le Colonel Abdou Ndiaye, câblé SourceA, dit n’être pas au courant de cet incident. Même s’il confirme l’existence d’un Accord bilatéral entre Dakar et Banjul pour le déploiement de soldats sénégalais au niveau de Sibanor-Biram, théâtre des opérations.

Hallifa Sallah, député de l’opposition, promet de tout mettre en œuvre, pour que le Commandant en chef de l’Armée gambienne aille devant la Représentation nationale, pour être interrogé.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok