Gana Gueye se confie: « Ce que j’aime le plus, c’est gagner »

L’international sénégalais d’Everton, Idrissa Gana Gueye s’est exprimé sur son parcours dans un entretien accordé à nos confrères de BBC Sport Afrique. L’ancien sociétaire de Diambars s’est confié sur sa carrière, ses statistiques, sa manière de jouer et ses objectifs entre autres.

Motivation

“Ma motivation sur un terrain de foot, c’est de gagner des matchs, aider mon équipe à mieux faire, de bien jouer mon rôle sur le terrain, de défendre pour mon équipe, essayer de bien garder le ballon, d’attaquer. Le plus important pour moi, c’est de gagner et d’essayer d’amener à chaque fois ma participation à l’équipe.”

La satisfaction

“Ce que j’aime le plus, c’est gagner. Il faut gagner des matchs pour continuer d’avancer. Si on veut gagner des titres, il faut surtout gagner les matchs et pour y arriver, il va falloir bien jouer”, a déclaré le milieu de terrain pensionnaire de la Premier League anglaise.

La coursePublicité

“Ça a commencé quand j’était petit, j’ai toujours aimé courir partout. A la base, je n’étais pas un milieu défensif. J’étais plutôt un milieu offensif qui aimait toujours attaquer, marquer des buts, dribbler. Maintenant je dribble moins, je fais plutôt le rôle défensif, j’essaie de travailler ça tous les jours à l’entrainement et m’améliorer de plus en plus pour amener ma contribution à l’équipe et l’aider à gagner.”

Statistiques

“C’est une satisfaction pour moi, je suis plutôt content d’entendre ça. Je sais qu’aujourd’hui dans le monde du football, les stats sont présentes. mais pour moi, le plus important, ce n’est pas ça. Pour moi, le plus important, c’est d’être sur le terrain et d’aider mon équipe à gagner. Après, si je peux améliorer mes statistiques, pourquoi pas? Mais cela montre que je suis sur le bon chemin et il faut continuer comme ça.”

Conseil aux jeunes africains

“Il faut qu’ils croient à leurs rêves, croire en eux, car tout est possible. Ce n’est pas parce qu’ils sont en Afrique qu’ils préfèrent aller en Europe et jouer dans les grands clubs. Il faut croire à ses rêves et surtout travailler dur. Parce que sans travail, on n’y arrivera pas, donc il faut travailler dur et croire en soi.”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.