Grâce accordée à un trafiquant de médicament: la déception des pharmaciens

La grâce présidentielle, accordé au Guinéen Amadou Woury Diallo, condamné à 5 ans de prison dans l’affaire des faux médicaments saisis à Touba Belel, constitue une grosse déception chez les pharmaciens. Ils comptent ainsi saisir leurs avocats pour la suite à donner à cet affaire.

Les pharmaciens se disent surpris de constater que des malfaiteurs défient les lois du pays sans être inquiétés. « Nous avons appris la nouvelle avec une énorme surprise et une profonde tristesse. Nous ne pensions pas une seule seconde que cela soit possible dans ce pays. Qu’une personne condamnée puisse bénéficier d’une grâce, alors qu’elle n’a même pas purgé le quart de sa peine. C’est le premier procès où il y a eu une sanction lourde, donc ça devait servir de dissuasion aux vendeurs de faux médicaments, et aux animateurs de ce marché. Nous allons donc nous réunir avec nos avocats. Pour voir une stratégie afin, que le gouvernement se ressaisisse », a réagi le docteur Mohammadou Sow, secrétaire Général de l’ordre des pharmaciens du Sénégal.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok