Guerre commerciale: escalade verbale entre la Chine et les États-Unis

Les négociations commerciales doivent reprendre ce jeudi 9 mai à Washington entre Chinois et Américains, alors que le président américain menace d’imposer de nouvelles taxes sur tous les produits chinois importés aux États-Unis. L’annonce de ces nouveaux droits de douane a suscité une vive colère de Pékin.

Des regrets et la menace de représailles. Si les États-Unis relèvent leurs droits de douane à 25%, ce sera l’escalade de la guerre commerciale et la Chine n’aura pas d’autres choix que de prendre des contre-mesures, dit en substance le communiqué, très court : 80 caractères publiés ce mercredi soir à 23h23 sur le site du ministère du Commerce chinois.

Pour le reste comme depuis le début de la semaine, les médias d’État se contentent de relayer le message officiel d’une Chine « calme » face à un Donald Trump décrit comme fébrile et s’agaçant au dernier moment d’une économie chinoise « résiliente », et capable d’affronter un éventuel échec des négociations.

Guerre commerciale comparée à la guerre de Corée

Le site officiel The paper compare la situation à la guerre de Corée où il a fallu « négocier et batailler en même temps pendant trois ans ». Le Global Times,dans son édition en mandarin, compare ce 11e et dernier tour de table au dîner de Hongmen à la fin de la dynastie Qin, autrement dit à un guet-apens et une trahison.

Pas une ligne, en revanche, sur le télex envoyé par Pékin vendredi, révélé par nos confrères de Reuters, où la partie chinoise serait revenue sur les principales concessions inscrites dans les 150 pages du texte négocié depuis des mois.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok