Halima Gadji, maîtresse d’un homme marié : Clash sévèrement la société senegalaise

Halima Gadji, alias Marème Dial, actrice principale de la série « Maîtresse d’un homme marié », a confié, dans un long entretien avec L’observateur, avoir tenté de mettre fin à ses jours.

« J’ai fait 3 tentatives de suicide. J’ai attendu un soir avant d’aller au lit, je suis entrée dans les toilettes, me suis mise devant le miroir. Et je me suis insultée, auto-mutilée en me griffant et me tapant dessus. En larmes, j’ai ouvert la boîte à pharmacie et avalé tout ce que j’ai trouvé (comprimés, sirops…). Ensuite j’ai embrassé ma mère comme si c’était la dernière fois. Le lendemain, ma mère m’a réveillé et je n’avais rien… »

Elle n’en est pas à son premier coup d’essai. « J’ai remis ça à l’âge de 15 ans, puis à 17 ans par noyade. Je me suis rendue à Gorée, après une énième prise de tête. Je suis montée sur un pont avec mon maillot de bain et j’ai plongé tête baissée, après avoir pleuré un bon coup (…) Mais j’ai fini par me tirer d’affaire », a-t-elle confié.

La mort ne voulant pas d’elle, Marème Dial a décidé d’imposer sa personne dans la société qu’elle qualifie « d’hypocrite. »

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok