Hausse du prix du ciment : l’Etat annule et menace les trois cimenteries du pays

Une augmentation de 5 000 sur le prix de la tonne du ciment a fini d’irriter les consommateurs sénégalais, qui ont été mis devant le fait accompli, il y a de cela quelques jours. Ce jeudi, le ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME a ordonné aux trois cimenteries implantées au Sénégal d’annuler la hausse et de revenir au prix initial. sans quoi, des sanctions sont prévues.
“L’État a pris la décision d’annuler la hausse de 5000 francs Cfa sur la tonne ciment, jugeant cette augmentation anormale”, a déclaré le Directeur du Commerce intérieur Ousmane Mbaye sur les ondes de la Rfm, avant d’ajouter que ces entreprises ont 24 heures pour appliquer la mesure de l’autorité, “À défaut, nous allons appliquer la loi dans toute sa rigueur”.

Si l’on en croit à monsieur Mbaye, cette hausse a été décidée de manière unilatérale par les sociétés Dangote, Sococim et Ciments du Sahel, sans consulter l’Etat.

commentaires
Loading...