Infrastructures routières, Technologie, Environnement, Cadre de vie … Le PM fait l’inventaire des futurs grands projets de Macky sall

Dans un discours mélangé de bilan et de perspectives, le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne qui a cru être en campagne électorale. Il a listé les projets que le président de la République compte réaliser et les infra- structures à inaugurer d’ici l’élection présidentielle. Il a également invité le secteur privé à se préparer à prendre part à la réalisation de projets, en profitant des opportunités qui lui seront offertes. 

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne a déjà averti les membres du secteur privé. Il leur a demandé de se préparer pour participer au développement du pays à travers des projets qui leur seront dédiés. Invité aux assises économiques du Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds), initié par Mbagnick Diop, le Chef du gouvernement s’est projeté sur le futur du Sénégal, en listant des projets et programmes qui vont voir le jour, d’ici quelques années.

Et, c’est le secteur privé qui en sera l’un des plus grands bénéficiaires. «Nous devons œuvrer ensemble pour une inversion de la tendance grâce à un financement majoritaire de notre économie à travers le secteur privé», a dit Mahammad Boun Abdallah Dionne, hier lors de l’ouverture de la 18ème édition des assises économiques du MDES.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué de répondre à ceux qui parlent de la dette du Sénégal. Selon lui, les dettes, dont on parle n’en sont que des dettes utiles. « Nous les avons investi dans des infrastructures avec différents projets comme les axes Mbour-AIBD et l’autouroute Ila Touba qui sera inaugurée lors du prochain Magal », renseigne-t-il.

Lors de cette rencontre, Mahammad Boun Abdallah Dionne a fait deux annonces, concernant les infrastructures routières. Il s’agit de l’autoroute Fatick-Kaolack, longue de 100 kilomètres et la côtière qui sera un prolongement de la VDN sur une distance de 195 kilomètres jusqu’à Saint- Louis. «Toutes ces infrastructures nous appartiennent à 100%», jure-t-il, avant d’ajouter un autre projet du Chef de l’Etat, dénommé : Autoroute du Sénégal.

Pour le secteur privé, le pétrole et le gaz constituent de belles opportunités, selon le Premier ministre. D’après lui, les choses vont changer avec la découverte de ces deux ressources naturelles. «Il faut ainsi changer de cadre légal et règlementaire», ajoute le Chef du gouvernement. Qui poursuit, en parlant d’une autre loi, concernant les revenus, issus des ressources pétrolières et gazières.

Le premier Ministre soutient que cette loi permettra de préserver les intérêts des générations futures, tout en préservant leurs  intérêts. Evoquant une troisième loi à contenu local, il invite le secteur privé à se positionner sur la chaîne de valeur du gaz et du pétrole. «A vous de réfléchir, de faire des propositions et d’innover à travers la création d’entreprises et de richesses», exhorte-t-il.

«Un sommet sur l’économie verte, si le peuple nous redonne confiance»

L’invite faite au secteur privé a concerné d’autres secteurs.

Mouhammad Boun Abdallah Dionne informe dans le cadre de l’économie numérique que le Chef de l’Etat, Macky Sall a un projet de création d’un grand parc, dédié à la technologie numérique à Diamniadio. Avec l’aide de la Banque africaine de développement, le Sénégal a pu financer ce programme à hauteur de 75 millions de dollars.

Il ajoute que ce type de projet a été déjà réalisé dans plusieurs pays, développés comme la Chine. Le plus grand volet de ce projet sera la construction d’un des plus grand super calculateur en Afrique. En souvenirs de ces cours d’informatique, le premier Ministre explique que ce grand calculateur aura une puissance énorme de 320 Tera Flot qui pourra exécuter un nombre de 320 000 milliards d’inscription par seconde.

«Il va constituer la base du Centre national de calcul qui sera érigé à la Cité du Savoir. Il sera là dans quelques mois», annonce M. Dionne. Ce super calculateur qui est le deuxième ordinateur le plus puissant en Afrique, après celui-ci, se trouvant en Afrique du Sud. Cela va être une belle opportunité pour les étudiants. Mais aussi, pour le secteur privé. Pour le chef du gouvernement, il leur permettra de faire de l’intelligence artificielle. «Nous voulons par cette machine préparer les Sénégalais aux métiers du futur. Car, il faudra penser à l’après internet», dit-il. Il estime que beaucoup de métiers vont disparaître tel le notariat.

Selon le PM, avec cette machine, des titres, pourront être vendus à partir de la cryptomanie. «C’est la société du futur qui est en marche. Préparez-vous, si vous ne l’êtes pas, où ce seront d’autres qui vont profiter de ces opportunités», lance le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne.

L’économie verte aussi fait partie des initiatives du président de la République qui a l’ambition de lancer un sommet présidentiel sur l’économie verte. Cette rencontre sera tenue en 2019, selon le PM, si le peuple redonne confiance à Macky Sall. Dans son discours, mélangé de bilan et de perspectives, Mahammad Boun Abdallah Dionne n’a pas manqué d’évoquer d’autres projets qui tiennent à cœur le président de la République.

M. Dionne a ainsi, annoncé un programme dénommé zéro bac, zéro abris-provisoires et zéro bidons-villes avec la transformation de ces infrastructures de fortunes en pont, salles de classes et logements bien aménagés. «Nous allons mettre d’avantage le focus sur l’amélioration des conditions de vie des Sénégalais. Cela passera par le cadre de vie», dit-il.

Et sur ces différents volets encore, il invite les entreprises nationales à participer aux travaux.

leral

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok