« Iran Ndao a reçu des millions de Marème Faye »

BIENVENU DANS LA MARE À CROCODILE MONSIEUR LE PRÊCHEUR IRAN NDAO

En dehors de vos propos d ‘entant, où vous aviez juré devant Dieu et devant son prophète que vous ne feriez jamais de la politique ; en dehors de votre retournement de veste, excusez-moi,…retournement de  » Kaftan » spectaculaire avec avoir reçu les Millions de la Première Dame Marieme Faye SALL, où vous aviez nargué tous vos compatriotes par ces termes: « Damay politique bambou saf sapp »; en dehors de toutes autres  positions qui ont fini de corrompre vos prêches et qui ont détourné les téléspectateurs qui vous suivez vers d ‘autres prêcheurs plus sérieux, nous sommes dans l ‘obligation de vous rappeler deux principes sacro-saint à respecter impérativement, lorsque l ‘on prétend porter ou interpréter la parole de Dieu.

1) L’obligation de ne pas trahir l’interprétation des écrits du livre Saint et des recommandations du Prophète (SAWS);

2) L’obligation de clarifier une position personnelle lorsque l’on parle en dehors des écritures saintes et des hadiths.
En effet, sur la question préparée de Ahmed Aidara, votre collègue de travail, pire ennemi du Maire Aliou SALL liée à son serment, la main sur le Coran, vous avez fourni, au nom de Dieu, une réponse préparée, attendue et voulue par ce dernier, qui n’a aucune liaison ni avec la parole divine, ni aux recommandations de son prophète aleyhi salatou wa salam.
Monsieur Ndao, ce principe veut, si on n’a aucune référence coranique ou venant des hadiths, de reconnaître, que l’on donne son avis et non la parole de Dieu.

Pour finir, vous n’êtes pas sans savoir qui ‘Allah maudit toute personne qui utilise son nom, son Coran ou son prophète pour régler des compte personnels.

Me Diaraf SOW SG parti ADAE/J

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok