«Irruption de gendarmes» au domicile du maman de Sonko : les non-dits d’une affaire louche

Bassirou Diomaye Faye, membre du comité de pilotage de Pastef/Les Patriotes était l’invité de Rfm Matin. Il est largement revenu sur l’affaire des « éléments de la gendarmerie » qui auraient fait irruption au domicile de la mère de l’opposant Ousmane Sonko, sis à Ziguinchor, « pour récupérer des fiches de parrainage ».

« C’est moi qui ai informé Ousmane Sonko de l’appel car j’avais son téléphone. Je lui ai dit qu’on l’a appelé depuis la Casamance car quelque chose s’est passée. Il a par la suite appelé sa mère qui lui a conformé : ‘Effectivement, des gendarmes sont passés à la maison et quand il m’ont montré leur badges, il était écrit dessus gendarmerie nationale Section Recherche’. Sonko m’a alors demandé de contacter notre secrétaire national chargé de la communication et l’image du parti afin d’organiser une conférence de presse », a déclaré d’emblée Bassirou Diomaye Faye.

Poursuivant, il a joute : « Vu la situation, on ne pouvait pas ne pas organiser une conférence de presse. Ce qui s’est passé c’est quelque chose de grave pour la démocratie. Et n’oublions pas que les éléments de la gendarmerie agissent sous des ordres et que la gendarmerie nationale est sous la tutelle du minière de l’Intérieur dont le ministre Aly Ngouille Ndiaye, rappelez’vous, avait dit qu’il ferai tout son possible pour que Macky Sall gagne les élections. »

A suivre monsieur Faye, il y a deux choses possibles : « Soit des élément de la gendarmerie sont allés dans cette mission dangereuse sans que leurs supérieurs ne soient au courant soit des personnes ont pris des attributs et badges de la gendarmerie pour faire irruption chez la mère de Sonkon. Mais ce que je peux vous dire, c’est que les faits sont réels et têtus, même si le ministre de l’Intérieur s’est empressé de faire un démenti. »

Il a par ailleurs annoncé que les « patriotes » vont porter l’affaire devant la justice.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok