Ismael Kamby : « 54% des pr0stituées à Dakar étaient des étudiantes ou élèves »

Le mouvement « Touche pas à ma sœur » a mené une enquête sur la pr0stitution. Et selon cette enquête 54% des filles qui œuvrent dans la pr0stitution à Dakar étaient des étudiantes ou des élèves.
Selon le coordonnateur du mouvement, Ismael Kamby les raisons qui poussent ces jeunes élèves à se prOstituer sont plus qu’alarmantes.
«Pour les élèves, elles ont été victimes de vi0ls, suivis de gross3sses. Pour les étudiantes, gross3sse non-désirée née d’une relation adùltérine. Marginalisées par la communauté, exténuées par le passé, elles ont été laissées à elles-mêmes avec un enfant, victime de refus de paternité aux bras », a laissé entendre Mr Kamby sur les ondes de la Rfm.
Ismael Kamby d’ajouter que ces filles ont été victimes de vi0lences s3xuelles entre l’âge de 15 à 21 ans.
« Ces filles devenues pr0stituées ont subi ces formes de vi0lences s3xuelles lorsque leur âge variait entre 15 et 21 ans. Avec des auteurs bien identifiés se trouvant toujours être des personnes ayant une autorité sur la fille », a-t-il révélé.

commentaires
Loading...