ISSA SALL : «N’eut été ma garde rapproché,je serais mort »

Le candidat du Pur, en conférence de presse, cet après-midi à Dakar, a vertement attaqué le commissaire de Tambacounda, relevé de ses fonctions. À l’en croire, il a été le complice des militants de Benno Bokk Yakaar (BBY) qui ont attaqué son cortège.

« Partout où nous sommes passés, nous avons été caillassés, battus. Ce n’est qu’à Goudiry que nous avons été pris en charge par la gendarmerie. N’eût-été notre sécurité, les forces de l’ordre qu’ils nous donnent aujourd’hui ne serviraient qu’à protéger les 3 autres candidats, parce que moi je serais mort », a-t-il soutenu.

Le candidat Issa Sall déplore le fait qu’aucun autre membre d’un autre parti n’ait été entendu jusqu’ici mis à part ses partisans.

Le président du Parti de l’Unité et de Rassemblement précise qu’il y a eu 25 personnes arrêtées au lieu de 24, comme annoncé dans la presse. « Au début, on avait arrêté 27 éléments de ma sécurité. Mais par la suite, deux d’entre eux ont été libérés parce qu’ils ont été blessés », regrette-t-il.

commentaires
Loading...