Ivan Rakitic, l’homme qui divise le FC Barcelone

Admiré par certains, contesté par d’autres. Le cas Ivan Rakitic divise son monde à Barcelone, à l’aube d’un mercato qui pourrait être décisif pour le milieu de terrain croate.
Dans le football, il y a des hommes qui ne laissent personne indifférent, suscitant de vives réactions et débats entre pros et antis dès que leur nom est évoqué. Marcelo Bielsa en est peut-être le meilleur exemple, lui qui compte autant d’admirateurs que de détracteurs. Dans un autre registre, ce fut par exemple le cas de Bruno Genesio à Lyon. Des débats qui vont souvent dans les extrêmes, en somme. Ivan Rakitic s’inscrit lui aussi dans cette lignée, du moins depuis deux ans. Lors de ses glorieuses années à Séville, Ivan Rakitic était, à l’unanimité, considéré comme l’un des tout meilleurs joueurs de Liga. Un statut confirmé lors de ses premières années passées à Barcelone, où il est arrivé en 2014. Mais voilà deux ans, au bas mot, que le Croate offre des prestations pour le moins irrégulières…

Installé – et indéboulonnable même – dans l’entrejeu de la formation entraînée par Ernesto Valverde, le joueur passé par Schalke 04 plus tôt dans sa carrière déçoit. Il lui est notamment reproché, par ses détracteurs du moins, de jouer trop facile et de ne pas prendre de risque. En somme, d’être tout l’inverse de ce qu’il était il y a encore quelques années, à savoir un joueur capable de briser des lignes via une passe ou une course balle au pied. Il semble également prendre de plus en plus de mauvaises décisions lorsqu’il est en possession du cuir, et le volume de terrain qu’il peut couvrir se réduit lui aussi au fur et à mesure. Tout n’est pas forcément à jeter évidemment, puisqu’il conserve cette capacité à s’illustrer dans certains gros matchs par exemple, mais est-il au niveau d’une équipe qui aspire à tout gagner tous les ans ? On peut avoir des doutes…

Contesté par les fans, adoubé par ses entraîneurs et une bonne partie de la presse
Dès lors, comment expliquer qu’il soit toujours aligné par Ernesto Valverde et qu’il soit relativement épargné par les critiques, qui n’ont pourtant pas loupé des joueurs comme Ousmane Dembélé ou Coutinho ? Pourquoi est-il ainsi souvent cité dans les équipes type de la saison en Liga à l’image de celle publiée par l’UEFA ou celle des lecteurs de Marca ? Et dans le même temps, pourquoi une partie des fans barcelonais ne souhaite plus le voir à Barcelone et le critique à chaque match ? Un premier élément de réponse peut ce que représente le joueur. Ivan Rakitic est le symbole de ce changement de style emprunté par le Barça de Valverde et qui déplaît à certains, qui regrettent ce jeu léché et offensif qu’on avait pu voir avec Guardiola, mais qui plait aussi à d’autres, convaincus par les excellents résultats obtenus par la scène nationale. Rakitic serait ainsi la personnification de cette guerre idéologique qui existe dans la fan-base du Barça.

Aujourd’hui en difficulté lorsqu’il faut combiner dans des petits espaces, créer du jeu ou adresser de bons ballons pour les joueurs offensifs, il reste plutôt fiable lorsqu’il faut jouer de façon plus prudente, étant un joueur qui ne décroche pas sur chaque séquence offensive et qui réalise un travail défensif plus que correct par exemple. On peut clairement imaginer qu’il paye – à raison ou non – le fait d’être un des plus fidèles soldats d’Ernesto Valverde, lui-même critiqué par de nombreux fans. Mundo Deportivo, réputé proche de la direction catalane, lui a d’ailleurs offert une belle tribune pour s’exprimer ce mercredi. Dans son interview publiée dans les colonnes du journal catalan, il n’a pas manqué de défendre son coach, ce qui a encore eu le don d’agacer beaucoup de supporters. Là aussi, les débats entre pro-Rakitic et anti-Rakitic sont intenses, chacun ayant des arguments à faire valoir. Considéré comme un des principaux responsables de la nouvelle débâcle européenne barcelonaise par certains, toujours vu comme un joueur d’avenir par d’autres. Son avenir est en tout cas au cœur des débats à Barcelone. Lui veut rester, Ernesto Valverde ne le poussera certainement pas vers la sortie, et c’est donc probablement la direction de Josep Maria Bartomeu qui devra prendre une décision, à l’heure où la concurrence va s’accroître au milieu de terrain…

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok