« J’ai compté : le Carême fait 46 jours ! Pourquoi dit-on toujours 40 ? »

Question d’Aloïs, 13 ans
Je vois, Aloïs, que tu n’es pas quelqu’un qui s’en laisse conter ! Mais qui sait compter, ça oui ! Une quarantaine de 46 jours ? Ces chrétiens, décidément, sont de drôles d’oiseaux… Le Carême fait 40 jours, mais s’étend sur une période qui en compte 46 durant lesquels il y a 6 dimanches.

Chaque dimanche, même pendant le Carême, est un rappel du dimanche de la Résurrection, le jour où l’on célèbre la victoire de Jésus sur le péché et sur la mort ; chaque dimanche, c’est Pâques ! Benoît XVI dit que le dimanche, c’est « la Pâque de la semaine » ! Les dimanches de Carême, même si on ne chante pas d’Alléluia, ce n’est pas Carême ! Voilà pourquoi on les retire du « compte » : 46 moins 6, ça fait 40. Tu imagines bien, Aloïs, que si le Carême fait 40 jours, ce n’est pas par hasard. Pour comprendre, il faut ouvrir ta Bible. Dans la Bible, les chiffres ont généralement un sens symbolique ; le 40 revient régulièrement, pas tant pour faire un compte précis de jours que pour montrer le caractère « total », « accompli » d’un événement.

Le déluge, c’est 40 jours de pluie (c’est la catastrophe « totale », qui tue toute forme de vie.). Les Hébreux mettent 40 ans pour traverser le désert et atteindre la Terre promise (c’est un exode complet, un abandon de toute sécurité pour se fier à Dieu seul), et Moïse passe 40 jours au Sinaï. Mais surtout, Jésus passe 40 jours dans le désert, priant et jeûnant pour se préparer à annoncer la Bonne Nouvelle.

Les 40 jours du Carême renvoient très précisément à ces 40 jours de solitude et de réflexion, de prière et d’épreuve. Ce jeûne de 40 jours, c’est une expérience de dépendance complète de Dieu ; ainsi en est-il, d’ailleurs, de celui du Carême. Le Carême est un temps pour nous mettre un peu en retrait, réfléchir, prier, jeûner comme Jésus, afin de nous ouvrir à sa présence et de mieux comprendre la portée de son sacrifice sur la croix. C’est le cœur ouvert et plein de gratitude que nous pourrons ensuite fêter sa résurrection !

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok