«J’ai été violée 43 000 fois »: les confidences émouvantes d’une jeune abusée

A 23 ans, une jeune femme mexicaine confie avoir déjà été violée 43000 fois.
Dans un entretien accordé à la chaine américaine CNN, elle relate son histoire pour aider d’autres femmes à s’en sortir.
Karla Jacinto, est une jeune mexicaine meurtri dans son corps pour avoir subi toutes les formes d’agression sexuelle et ce, depuis l’âge de cinq ans. Enrôlée de force dès l’âge de 12 ans, dans un réseau de prostitution, la jeune femme âgée aujourd’hui de 23 ans, se bat, pour aider d’autres femmes à sortir de ce cercle vicieux de l’esclavage des temps modernes.

Approchée par la chaine américaine CNN, la militante des droits des femmes a accepté relater sa mésaventure et se dit être prête à témoigner devant les organismes internationaux pour faire passer son message. «J’ai été violée 43 200 fois», raconte-t-elle.

«On m’a forcée à me soumettre à tous les genres de fétiches possibles et imaginables auprès de plus de 40’000 clients». Celle-ci raconte qu’elle a été violée par 30 hommes par jour pendant 4 ans, travaillant de 10 heures du matin à minuit, tous les jours, de 2004 à 2008, pour le compte d’une organisation criminelle. Pendant les 4 ans qu’a duré son cauchemar, elle est tombée enceinte d’un de ses « patrons », et a donné naissance à son enfant à l’âge de 15 ans. Le patron en question s’est ensuite servi de cet enfant pour l’intimider, explique-t-elle à la chaine américaine.
Elle ne doit sa survie qu’à une équipe de policier patrouilleur, qui l’a sauvé des griffes de ses geôliers, après avoir profité de ses services.

«Ils savaient bien qu’on était mineures. Nos corps n’étaient même pas encore développés (…) Il y avait des filles qui avaient seulement 10 ans. Des filles qui pleuraient. Elles ont dit aux policiers qu’elles étaient mineures, mais personne n’y a prêté attention», confie-t-elle.
Selon ses dires, son cauchemar a commencé lorsqu’elle a été violée pour la première fois, par un membre de sa famille, alors qu’elle n’avait que 5 ans à l’époque.

Lassé du mépris qu’elle ressentait pour sa famille, elle a décidé à l’âge de 12 ans, de s’éloigner du cercle familial en suivant à Mexico un homme de 22 ans, qui lui faisait la cour. «J’ai vécu avec lui pendant 3 mois. Il m’a très bien traitée, il m’achetait des vêtements, il m’accordait de l’attention, m’offrait des chaussures, des fleurs, du chocolat, tout allait bien », se remémorait-elle. Mais, le pire a commencé le jour où, son bienfaiteur l’a obligé à se prostituer.
Aujourd’hui, Karla Jacinto utilise son témoignage pour mettre en garde les hommes politiques, les organismes internationaux et les ONG contre cet esclavage des temps modernes qu’est le trafic des femmes et des enfants, 80% des 20 à 30 millions de personnes considérées comme victimes d’esclavage moderne participent au trafic sexuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok