Jeanine Mabunda, la 2ème femme présidente de l’Assemblée nationale de la RD Congo

Jeanine Mabunda, seule candidate à la présidence de l’Assemblée nationale en RDC, a été élue à la tête de cette institution.

La députée du parti de l’ancien président Joseph Kabila était la candidate de la coalition Front commun pour le Congo (FCC).

Un candidat indépendant, Henri-Thomas Lokondo, a annoncé mardi son retrait après l’invalidation la veille de sa candidature par l’adoption d’une motion d’un député de la majorité.

« C’est la deuxième fois dans l’histoire de la RDC qu’une femme dirige l’Assemblée nationale », précise Poly Muzalia de BBC Afrique à Kinshasa.

Fermeture progressive de la MONUSCO en RDC

En RDC, la condamnation de Moïse Katumbi annulée

Jeanine Mabunda, ex-ministre du Portefeuille (des entreprises publiques) de 2007 à 2012, a été par la suite conseillère du président Kabila dans la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants dans les groupes armés.

Son élection à la tête de l’Assemblée nationale intervient trois mois après l’investiture du président Tshisekedi qui n’a toujours pas nommé de Premier ministre.

En RDC, le camp de Kabila majoritaire aux élections des gouverneurs

Bemba rejette le report de l’installation des sénateurs en RDC

Le FCC dispose d’une large majorité de plus de 300 sièges sur 500, selon le résultat officiel des élections générales du 30 décembre.

L’élection du président de l’Assemblée nationale a été boycottée par l’opposition.

Un représentant de la coalition Cach de l’actuel président Félix Tshisekedi, Jean-Marc Kabund a été élu au poste de premier vice-président.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok