José Mourinho se paie Jürgen Klopp et Pep Guardiola

La demi-finale de Ligue des Champions entre le FC Barcelone et Liverpool (3-0) a été l’occasion pour José Mourinho de faire parler de lui. Interrogé sur son futur, le consultant de beIN Sports ne s’est pas privé d’envoyer quelques piques à l’encontre des coaches de Liverpool et de Manchester City.

Il n’a pas encore retrouvé de club, mais José Mourinho est déjà en grande forme médiatique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les journalistes de beIN Sportsdoivent se délecter des punchlines lâchées régulièrement par le Special One. Et hier soir, c’est le malheureux Jürgen Klopp, terrassé par le Barça de Lionel Messi 3 buts à 0, et son homologue de Manchester City Pep Guardiola qui en ont pris pour leur grade. La raison ? Viré de Manchester United en décembre dernier à cause des nombreuses critiques sur son jeu, le Portugais s’estime visiblement moins bien traité que ses deux confrères.

« J’aimerais aller dans un club pour être dans les mêmes conditions, par exemple, que Jürgen Klopp et Pep (Guardiola). Regardez l’équipe de Liverpool qui a démarré le match d’aujourd’hui (hier). Combien de joueurs étaient là avant que Jürgen Klopp arrive (à la tête des Reds) ? Et quand Pep n’était pas content de ses quatre défenseurs, il a pu acheter quatre nouveaux défenseurs lors du mercato. Après, il a acheté Claudio Bravo. Et puis il n’a plus été content de lui donc il a acheté Ederson », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision.

Mourinho se plaint encore

Ancien coach de Chelsea et de Manchester United notamment, Mourinho n’a certes pas entraîné de club dirigé par les pétrodollars comme City, mais difficile quand même d’en faire un technicien ayant eu des moyens limités au mercato. Mais ce n’est pas tout. Le nouveau couac européen de Liverpool qui se profile et le possible deuxième sacre national consécutif des Citizens face aux Reds interpelle le Special One. En clair, ce dernier ne comprend pas comment Klopp fait pour être maintenu en poste alors qu’il n’a toujours rien gagné avec le club de la Mersey.

« Quand Jürgen est au club et qu’il ne gagne absolument rien en trois ans et demi, il a toujours la confiance de ses dirigeants et les conditions pour aller de l’avant. Cette saison, ils ont de grandes chances de le faire (d’être champions d’Angleterre, ndlr), mais ce serait la première fois (depuis longtemps) qu’ils gagneraient un trophée. C’est pour ça que je dis que pour mon prochain challenge, je ne commencerai pas de discussions avec un club sans savoir ce que ce club veut et les moyens qui me seront mis à disposition en termes d’objectifs ». C’est dit.

commentaires
Loading...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Ok